StartPage
 
Ce site Web
 

mar.

05

juil.

2016

Gestion du courrier

courrier, camping-car

A moins de posséder une adresse fiscale, le camping-cariste à l'année est considéré comme étant SDF... et c'est là que les difficultés commencent, notamment pour recevoir son courrier.

Quelles solutions s'offrent à vous ?

 

Tout d'abord, vous pouvez confier cette tâche à un proche (famille ou amis) C'est eux qui recevront vos courriers et devront les gérer.

Cela sous-entend quelques contrariétés, comme par exemple l'ouverture de votre courrier par un tiers ce qui peut être gênant et délicat. C'est en tout cas une responsabilité pour celui ou celle qui voudra bien s'en occuper. Il faut également prévoir qu'il pourra y avoir du retard dans le traitement ou l'acheminement du courrier, lorsque le proche en question part en vacances. Il ne pourra peut être pas toujours être dispo (votre courrier ne sera peut être pas sa priorité aussi).

L'avantage, c'est que cela ne coût rien "ou presque" (on suppose bien naturellement un dédommagement quelconque, un resto, un carton de vin etc.).

 

2ème solution : Les CCAS (Centre Communaux d'Action Sociale) peuvent aussi domicilier votre courrier et ce gratuitement. Se renseigner quand même en mairie, car certains refusent de plus en plus cette gestion des courriers.

 

3ème solution : la gestion de votre courrier par des entreprises de service qui offrent des boîtes postales aux particuliers et vous débarrassent de cette contrainte. On pense bien sur à la Poste, mais pas que !

Il en existe d'autres. Plusieurs formules vous sont proposées comme la simple garde et réexpédition, ouverture sélective ou numérisation totale de tous les courriers avec lecture sur Internet, etc.

C'est vraiment une excellente alternative à la famille, car vous êtes ainsi totalement autonome pour votre courrier. 

Moyennant un abonnement entre 10 et 50€/mois, en plus de la réception, réexpédition etc. vous pourrez bénéficier d'autres services comme par exemple, demander le transfert des chèques reçus vers votre banque.

Bien sûr, tout cela suppose que vous ayez l'informatique à bord ! Quoique, certains proposent une boîte postale avec un répondeur intelligent qui vous donne le nombre de courrier reçus, sans surtaxe d'appel.

 

La plus connue de ces entreprises étant : le courrier du voyageur.

Une page spéciale pour celles et ceux qui vivent en camping-car à l'année.

Témoignage d'utilisateurs abonnés à courrier du voyageur.

Pour compléter, la page Facebook.

 

Il y a aussi UBIDOCA Mêmes services, à partir de 9,80 €, ils peuvent payer vos factures également, archivage plusieurs mois ou destruction.

 

Et enfin, je vous en donne un 3ème : Hedwig-france

Ce service vous permet d'avoir une adresse fiscale en France et/ou de suivre votre courrier à distance via le net. A partir de 10 €/mois.

 

Est ce que vous utilisez également  un de ces services ? Ou bien avez vous une autre astuce ? Faites nous part de votre expérience.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
8 commentaires

dim.

01

mai

2016

Résultat du sondage sur la vie en camping car

Voici les résultats du petit sondage que j'avais lancé il y a quelques jours !

Tout d'abord, j'aimerais remercier les personnes qui ont pris le temps d'y répondre.

Bien que réalisé sur une centaine de personne, et à l'analyse des résultats, ce sondage montre que le stationnement et l'autonomie restent LA préoccupation majeure des camping-caristes.

Que risquez vous, si vous n'arrivez pas à résoudre ce problème ?

 

Vous êtes 22 % à répondre la perte d'autonomie.

Pour 15 % : des km en trop, perte de temps.

Pour 12 % : amendes, verbalisation

Pour 6 % : rien, toujours une solution

 

Pour le reste, en vrac : s'énerver, odeurs, s'adapter, sensation d’oppression, dispute conjugale, être obligé de vendre son camping car, payer trop...

 

 

Quelle solution avez-vous essayé de trouver sans succès ?

 

Vous êtes 33 % à n'avoir aucune solution,

et pour 2 % : stationnement sur les hypermarchés

 

Pour le reste (43 %), vous proposez : repérer les points d'eau, arriver tôt sur les sites, utiliser les guides sur les aires, penser aux toilettes sèches, autre mode de recharge des batteries comme l'éolien, gardiennage à moindre coût, mettre un réservoir de plus, la négociation...

Enfin, si vous aviez une baguette magique, que feriez - vous pour remédier à votre problème ?

 

Vous êtes nombreux à souhaiter des améliorations sur le stationnement (normal au vu des réponses à la 1ère question),  et sur les municipalités.

 

Pour le reste, je vous laisse découvrir les diverses réponses et là je dois dire que vous avez des idées !!! :

 

  • Des stationnements avec eau, EDF et évacuation,
  • un très beau camping-car tout neuf,
  • trouver des endroits avec commodités, pas trop cher et sécurisé, 
  • supprimer les camping-caristes antipathique,
  • augmentation capacité, 
  • des aires de repos à des prix raisonnables dans toutes les villes avec paiements distincts en fonction des besoins,
  • des lieux adaptés,
  • mettre des parkings gratuits dans toutes les villes,
  • ajouter une deuxième batterie,
  • supprimer les barres de hauteur,
  • un site internet répertoriant les points d'eau utilisables,
  • éduquer les camping-caristes à l'hygiène sur les aires, éveiller la conscience des élus locaux de l'intérêt de la présence des caristes consommateurs pour le petit commerce, développer des bacs compost pour les toilettes sèches, 
  • création d'aires camping-car sur tout le territoire,
  • de la compréhension émanant des collectivités locales, 
  • supprimer les arrêtés municipaux (d'ailleurs illégaux),
  • batterie magique, plus réserve d'eau alimentée par la pluie,
  • principe des tiny house, petites maisons mobiles qui offrent plus d'espace et plus de chaleur. Moins mobiles mais pour y vivre, plus adaptées sur le long terme,
  • créer une équipe volante prête à intervenir, déjà téléphoniquement, sinon physiquement, pour résoudre ou réparer tout problème et ce dans un délais vraiment raisonnable. Cela passerait bien sûr aussi par un "service de garde" permanent et garanti chez les fournisseurs de pièces. Au lieu de ça aujourd'hui, évitez d'avoir une panne quelconque pendant les périodes de congé !
  • augmentation de la charge utile,
  • laisser libre le problème sur le port de la ceinture de sécurité à l'arrière,
  • avoir plus d'argent pour s'acheter une pile à combustion,
  • avoir les mêmes aires que celles que l'on peut trouver en Allemagne bien équipées, eau, électricité et bien situées (pas à côté de la déchetterie),
  • faire respecter la loi aux maires interdisant les camping-car,
  • obliger les municipalités à créer des aires, comme pour les gens du voyage, faire beaucoup d'emplacements, des places spacieuses et réservées aux abords des villes,
  • des aires aménagées,
  • plus d'aires de stationnement, 
  • rendre les gens meilleurs et beaucoup plus ouvert à notre mode vie !
  • pouvoir être autonome, une pile au lithium
  • que les aires soient ouvertes l'hiver et gratuites
  • obliger toutes les communes à prévoir des emplacements gratuits ou tr-ès bon marché pour stationner
  • davantage d'aires, notamment dans le sud, 
  • créer ou aménager des lieux d'étapes répondant à nos besoin,
  • atténuation du prix des dispositifs de recharge électrique,
  • plus de tolérance des municipalités.

 

Pour celles et ceux qui n'auraient pas eu connaissance de ce sondage, vous pouvez toujours laisser un commentaire...

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
5 commentaires

mer.

16

déc.

2015

Optimiser la consommation d'eau

cmoncampingcar

L’eau est une denrée précieuse, et chacun de nous doit respecter les règles au quotidien pour ne pas la gaspiller. De toute évidence, ça devient une obligation pour ceux qui ont décidé de vivre en camping-car. Les réserves d'eau étant réduites, cela ne nous encourage pas à trop consommer de ce liquide si précieux. Combien de réserve d'eau dans votre camping-car? Est-il possible de prendre une douche en paix? Combien de jours d'autonomie disposons-nous? C’est à toutes ces questions, que je vais essayer de répondre dans cet article.

 

Nous allons aborder le problème d’autonomie, à commencer par la capacité des réservoirs d’eau propre. Ils ont en moyenne une capacité de 100 litres. La question est: que pouvons-nous faire avec 100 l d'eau? Mais voyons en détail la consommation moyenne d'eau pour les activités de base devant être effectuées dans un camping-car. Évidemment, ces valeurs peuvent varier en fonction des habitudes personnelles. Les constructeurs annoncent une moyenne de 20 l d’eau par jour et par personnes, mais il est possible de diviser par 2 avec un peu d’expérience et de bon sens.

 

LAVER LA VAISSELLE

 

Le lavage de la vaisselle est sans doute l'un des points de consommation la plus importante, puisque répété au moins trois fois par jour (petit déjeuner, déjeuner, dîner).

J’aurais une préférence pour les tasses et verres en plastique dur: la vibration et les chocs lors des déplacements peuvent briser les tasses et verres.

Bien sûr, les casseroles et les poêles sont nécessaires (mais essayez de ne pas exagérer avec la taille: la cuisine du camping-car n’est pas aussi grande qu’à la maison).

Ainsi, le lavage des ustensiles (casseroles, poêles, couverts et verres) pour un déjeuner ou un dîner de deux personnes ne devrait pas dépasser plus de 4 litres d'eau.

Pour économiser l’eau, vous pouvez déjà utiliser des assiettes jetables. Avec un peu d’expérience, laver sa vaisselle peut se faire avec un minimum d’eau. J’enlève aussi, avec du sopalin, la plus grande partie des restes et du gras sur les assiettes.

 

 

DOUCHE

 

Peut-être l'un des aspects qui hante la plupart de ceux qui veulent vivre en camping-car. C’est sans conteste aussi, la pièce la plus touchée par le gaspillage si l’on ne prend pas quelques précautions de base.  La règle de base est de fermer le robinet pendant que vous savonnez (valable aussi pour le rasage, le lavage des mains ou des dents). Vous réduirez votre consommation d’eau de quelques précieux litres. Par expérience personnelle, je peux vous dire que je ne pense pas avoir jamais consommé plus de 5, 6 litres pour une douche (la douche quotidienne n’est pas forcément une nécessité, il est possible de faire sa toilette au lavabo ou de prendre une douche au boulot lorsque cela est possible).

 

SE LAVER LES MAINS, VISAGE, DENTS

Pour ces activités quotidiennes, il est essentiel de suivre quelques ajustements afin d'optimiser notre approvisionnement en eau : les principaux sont le robinet pendant le brossage des dents ou savonner le visage et les mains. De cette façon, pour un lavage complet des mains, du visage et des dents, difficile d'utiliser plus de 2 litres par personne.

 

ENTRETIEN WC

C’est sans aucun doute la consommation la plus négligeable. Disons, environ un litre d'eau tous les 3-4 jours.

 

Nous pourrions également rajouter le lavage du linge. Toutefois, cette activité aurait une incidence non négligeable sur l'autonomie de l'eau, donc je suggère de profiter des blanchisseries self-service (ou jetons). Avec quelques euros, on lave et sèche un minimum de 6 kg de vêtements.

 

Compte tenu de ces données, nous pouvons dire qu’un réservoir de 100 litres permet à deux personnes d'avoir une portée d'au moins 3 à 4 jours (en se douchant quotidiennement). Dans mon cas, j’arrive, sans aucun problème, à tenir 2 semaines environ. (Seul avec un réserve d’eau de 140 l + 1 jerrican plein de 10 l).

 

Pour ceux qui veulent augmenter l'autonomie de l'eau, il est possible d’installer ou de faire installer un réservoir supplémentaire. Le coût de ces réservoirs est estimé entre 50 et 200 euros.

Mais vous devrez tenir compte de deux facteurs importants:

1) L'augmentation de poids. L'ajout d'un autre réservoir permettra d'accroître considérablement le poids du camping-car. Si vous ne voulez pas dépasser la charge autorisée, par conséquent, il est préférable de bien faire ses calculs.

2) En plus du réservoir supplémentaire d'eau claire, vous aurez besoin d'installer un réservoir supplémentaire pour la récupération de l'eau (aussi appelé eaux grises ou noires).

 

Sinon, pour limiter notre consommation d'eau, lorsque cela est possible et pratique, utiliser les terrains de camping, où nous avons des ressources en eau illimitées ; certaines aires également ou l’eau est gratuite.

 

 

Toutes ces astuces proposées, ne sont que des pistes à creuser. Voyez-vous d’autres moyens de réduire la consommation d’eau ?

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
20 commentaires

mar.

27

oct.

2015

Astuce sacs poubelle

Accessoire indispensable en camping - car, comme à la maison, cette petite astuce, vous permettra de jeter vos déchets journaliers sans gaspiller des grands sacs poubelle ! Profitez en, car les sacs plastiques jetables seront définitivement interdits au 1er janvier 2016. Pour le cas des sacs "fruits et légumes", leur disparition interviendra au 1er janvier 2017.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

dim.

21

juin

2015

L'énergie en camping-car (partie 3)

cmoncampingcar
énergie en camping car

Dernier volet de cette série proposé parJoël (Joël & Annie – camping­car. Anéjo). 

 

Celui ci concerne du matériel du commerce à des prix raisonnable mais demande quand même une certaine technicité si l'on veut l'installer soi- même ; je veux parler du B.M.S de REDARC, du  POWER SERVICE GOLD40 de N.D.S et également du chargeur d'alternateur  STERLING  AB12130 

Je ne vous fais pas de descriptif, car vous les trouverez sur internet.

Mais je vais d'abord revenir sur le principe de l'utilisation des batteries ce que peu de camping caristes savent faire correctement. Par exemple, avec une batterie correctement chargée on ne peut lui prendre que 50 % de sa capacité (pour 100Ah on ne prend que maximum 50Ah) d’où l'utilité d'un contrôleur de batteries (genre BMS de Victron), à ce stade il faut IMPERATIVEMENT la recharger sinon on entame sa durée de vie.

La recharger correctement oui mais comment ?  La charge doit se faire IMPERATIVEMENT en 3 états : les voici en détails :

1.        mode BULK = ampérage maximum et tension à 14.4v ou .6, jusqu’à  80 % de la capacité puis,

2.      mode ACCEPTANCE = c'est là que ce fait le remplissage de la batterie, tension constante mais ampérage décroissant jusqu'à 3 / 4 A, là passage en

3.      mode FLOATING = tension de 13.5 V, intensité négligeable juste pour l'entretien de la batterie mais si demande de courant celui ci est fournit par le chargeur, quel qu'il soit. C'est à ce moment qu'il faut remettre le contrôleur de batterie à zéro Ah pour qu'il puisse compter correctement.

Pour une bonne longévité il faut absolument que votre batterie cellule soit chargée à 100% le plus souvent possible et impérativement après chaque période d’utilisation. 

(Extrait article N.D.S)

LES MOYENS de CHARGE :


1 - le chargeur 220V doit être multi types afin de sélectionner celui de la batterie que vous possédez, cette sélection faite il utilise l'algorithme de charge avec les 3 états correspondant à votre batterie et la recharge correctement à 100 % puis se met en mode floating.

2 – l'alternateur moteur lui est un gros chargeur bien bête et pas instruit du tout, il produit beaucoup de courant mais est tributaire de son régulateur qui est conçut pour une batterie de démarrage et fournir du courant au véhicule quand il roule ! Un point c'est tout. La dessus on greffe un relais de charge qui s’enclenche à 13.6V et connecte la batterie cellule en parallèle sur le moteur mais sans tenir compte des types de batteries qui sont différentes. De plus la tension est de 14V au maximum alors qu'une simple batterie au plomb réclame de 14.4 à 14.6V en fin de charge, cette charge se fait sans tenir compte des différents états nécessaires à une charge parfaite mais c'est ce que l'on trouve sur tous les camping cars d’où le manque d'énergie qui en résulte.. .

3 – le panneau solaire avec son régulateur qui doit être du type MPPT pour maximiser la charge, il fonctionne en mode 2 ou 3 états et est indépendant du reste des chargeurs car connecté directement à la batterie, c'est je pense une bonne solution.

4 – le groupe électrogène ; pour les nomades (les vrais à l'année), le groupe à inverter essence ou GPL (si vous l'avez à bord) permet de faire face à toutes les situations, surtout avec un bon chargeur 220V qui permet une charge rapide et en plus l'utilisation d'appareils ménager ;

Voyons les appareils cités plus haut :

Tous les 3 prennent le courant de l'alternateur et l'amplifie à 14.4 V ou 14.6 V selon les types de batteries, ils sont à 3 états de charge avec sélection du type de batteries.
Les 2 premiers prennent en compte les panneaux solaire pas le Sterling 1230
les 2 premiers ont un chargeur 220 V incorporé de 30 / 40 A, le Sterling pas mais à partir de l’alternateur il peut donner 70/80 A donc autoriser un parc de batteries de 200 A et plus, il faut donc garder le chargeur 220V d'origine ou lui ajouter un chargeur voir un chargeur/convertisseur relativement puissant comme dans mon propre camping-car. Lorsque vous êtes branché au 220 V, le temps de charge n'est pas très important, par contre sur groupe ou sur borne multiservices il vaut mieux charger à 50/60 A car là le temps compte !


Il ressort de ces explications :


Augmentation de la capacité de batterie, une de 200 A vaut mieux que deux de 100 A, mais voir si place possible.
Augmentation du nombre de panneaux solaire et régulateur MPPT
Si vous ne roulez pas souvent, laissez de coté les appareils cités plus haut et optez pour un groupe (bien le choisir !).
Il est vrai aussi qu'avec un chargeur d'alternateur puissant il y a la possibilité de faire tourner le moteur du porteur à vitesse légèrement accélérée pour une très bonne charge.
Voici les amis je pense avoir fait le tour du problème ENERGIE à bord de nos camping-cars. J'ai essayé de simplifier au mieux mais la technique reste la technique, l'installation de ce matériel n'est pas à la portée de tout un chacun.

Bonne lecture et réflexions à tous. Au plaisir de lire vos récits.
Joël de camping car Anéjo.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
4 commentaires

dim.

26

avril

2015

Pourriez vous vivre en camping-car ?

cmoncampingcar : pourriez vous vivre en camping-car ?

La réponse n’est pas simple. 
A notre époque, beaucoup de personnes ne pourraient pas vivre sans TV à écran plasma et Audi dernier modèle…

Tout ce que je peux faire, c’est apporter mon expérience: je vivais dans une maison de 70 mètres carrés, équipée de tous les équipements standard. Je dirais une situation moyenne en France. Puis, depuis, bien qu’encore actif, je vis en camping-car toute l’année. Les raisons de mon choix étaient essentiellement:

1) rester libre, voyager un maximum

2) et plus accessoirement, économiser de l'argent, si possible.


Tout d'abord, une précision: je vais écrire ce qui se rapporte à la vie d’une, ou tout au plus deux personnes, dans un camping-car. Par conséquent, une seule ou un couple.

 

Ainsi, nous commençons cet aperçu de la vie dans le camping-car, basé en grande partie sur mon expérience personnelle. 

LA CUISINE EN CAMPING-CAR

- Par rapport à la cuisine dans une maison, le four est rarement présent en camping-car. Bien sûr, lorsqu'il y est, c’est plus long qu’à la maison (c’est pratique branché sur du 220 V, mais sur batterie… on oublie). Pour ma part c’est plutôt camping la débrouille et l’aventure.

- Les flammes de la gazinière gaz sont plus petites et moins puissantes. Nous devons donc considérer (un peu) plus de temps pour préparer les pâtes !

- Le réfrigérateur dans certains cas, est presque aussi grand qu'un modèle normal de la maison. Il est aussi froid qu’à la maison. Il existe des exceptions dans le cas où le réfrigérateur est exposé à des températures extérieures de plus de 30 °: dans ce cas, il est toutefois possible de monter un kit de ventilateur à l'arrière du réfrigérateur afin d'augmenter la capacité de refroidissement.

- Le lavabo, est souvent de plus petite taille que la maison. Mais avec un peu de pratique, vous pouvez laver la vaisselle et les casseroles sans aucune difficulté. Et bientôt vous oubliez l’évier de la maison.

- Quant aux placards, je peux vous dire que dans mon camping-car, un modèle de taille moyenne, je peux ranger sans problèmes.  Bien sûr, vous devrez apprendre à conserver les aliments et les ustensiles d'une certaine façon: les espaces sont bien serrés ! Mais c’est un peu la façon de jouer à Tetris: après quelques semaines de formation, tout est plus facile!

 

Pour résumer: dans un camping-car vous ne pouvez pas préparer le déjeuner par le mariage ! Il faut juste un peu plus de patience et d'attention que dans une maison.

 

CHAMBRE

Je dors sur un matelas confortable. Le lit est fixe: n'a pas besoin d'être ouvert ou fermé. Lorsque vous êtes deux, le problème ne se pose pas. Les camping-cars sont équipés d’au moins deux lits ou un lit double. Si vous invitez des amis, vous pouvez transformer la table de la cuisine ou le canapé en un lit (ou lits) supplémentaire (s).

Les placards ou armoires sont assez grands pour contenir des vêtements, chaussures, couvertures et autres affaires courantes. Dans mon cas, tout est rangé sans problèmes, tout est question d’organisation.

J’ai même mis en place une petite bibliothèque. Et j’ai encore de la place. Ainsi, même si nous estimons que beaucoup de choses sont vitales en appartement ou maison, en  camping-car tout cela devient superflus.

 

SALLE

A la maison, nous avons notre belle salle de séjour. En camping-car nous n’aurons pas l'espace pour le home cinéma, un aquarium, un bar, et des choses comme ça, mais nous aurons toujours ce que nous avons besoin: un canapé ou des fauteuils confortables, et une ou plusieurs tables, le coin télévision.


J’ajoute à cela remplacer un ordinateur de bureau n’était pas une mince affaire, maintenant le problème est résolu avec le 
portable. Ils sont puissants, légers, ont des écrans panoramiques de toutes tailles, et vous pouvez surfer sur Internet à grande vitesse presque partout. 

Vous pouvez également installer un système dolby, et avez fait un son très similaire à la maison, tout dépend du prix bien sur.

 

SALLE DE BAIN ET WC

Pratique pour faire sécher le linge (fixer une barre ou tringle à rideaux de part et d’autre de la paroi de la douche, avec le chauffage ça sèche vite).

Souvent nous pensons que la salle de bain du camping-car est quelque chose d’atroce, où il est impossible de réaliser des choses les plus élémentaires, tels que se laver correctement. C’est (presque) complètement faux.

Dans mon camping-car, par exemple, il ya une douche confortable indépendante du W.C. L’évier et « espace petit coin » sont évidemment plus petits qu’à la maison, mais, au moins dans mon cas, je ne ai jamais ressenti le poids de ces « inconvénients », tout à fait dérisoire. Vous pouvez laver dans l'évier exactement comme à la maison. Aux WC, et bien ... je dirais que vous faites tout aussi bien ;)

Évidemment, dans la salle de bain il y a des casiers et de l'espace à volonté pour stocker des articles et produits de nettoyage. 

En bref, la salle de bain du camping-car, comme tout le reste, ne supporte pas de difficultés insurmontables.

 

EN QUELQUES MOTS ...

... Vous pouvez vivre dans un camping-car. La durée dépend de vous, alors. La motivation personnelle, l'amour pour la liberté, l'intérêt pour la nature, et mille autres éléments subjectifs feront que votre séjour en camping-car sera aussi agréable que d’une vie de famille classique.

La vie en camping car est comme dans un livre: certains vont essayer de la vivre avec des émotions incroyables, mémorables, irremplaçables, d'autres vont rester complètement indifférents, ou même s’ennuyer.

 

Voyons  maintenant les aspects "techniques".

 

EAU

L'eau que nous utilisons pour nous laver, cuisiner, etc. est recueillie dans un ou plusieurs  réservoirs. Un réservoir contient généralement quelques centaines de litres, et une autonomie (avec prudence, donc pas de douches d’une demi-heure) d'environ 15 jours pour une personne (mon cas), suivant la contenance du réservoir bien sur. Tout dépend comme on fait attention ou pas. Pour certains 90 l d'eau peuvent être assez pour deux jours, pour d'autres pendant une semaine. Mais je pense que l'hypothèse d'une utilisation moyenne, deux personnes peuvent facilement concevoir à avoir trois jours d'autonomie. 


La vidange des eaux sont de deux types: les eaux noires (toilettes) et les eaux grises (évier, lavabo, douche). Quant à l'eau noire, il ya deux types de réservoir: nautiques (peut recevoir entre 20 et 80 l de matières donc autonomie augmentée) et cassette (peut recevoir entre 17 et 21 l de matières). Chacun a ses forces et faiblesses.

Dernière remarque: l'eau chaude est produite par une chaudière qui fonctionne généralement au gaz, qui a typiquement une capacité de 10 à 15 l suivant les modèles et transporte l'eau à une température d'environ 70°. Plus que suffisant pour une douche (5/10 minutes, bien sûr!)


LE GAZ

Le gaz en camping-car est crucial. Le réfrigérateur fonctionne principalement au gaz, et bien sûr le chauffage (perso, fonctionne avec gasoil), et le chauffe-eau. 
Le gaz n’est pas le plus problème. Pas trop de problèmes d'autonomie, les bouteilles se trouvent partout. 


Quant à la sécurité, ne vous inquiétez pas: les bouteilles sont toujours logées dans le compartiment extérieur du camping-car. Aussi, pour dormir plus sereinement, vous pouvez installer (à un coût d'environ inférieur à 100 €) un détecteur de fuite de gaz à bord.  
Il ya aussi d'autres accessoires pour assurer un maximum de sécurité à bord.


ÉLECTRICITÉ

Ici, pas besoin d’en écrire un livre. Les façons de produire de l'énergie dans les camping-cars sont vraiment nombreuses.

Ensuite, je vous renvoie aux articles consacrés, où le sujet et abordé en détail: 


L'énergie en camping-car (partie 2)

EFOY, la solution idéale pour (presque) tous les besoins énergétiques

vivre en camping-car l'hiver (partie 1)

vivre en camping-car l'hiver (partie 2)

l'énergie en camping-car (partie 1)

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
19 commentaires

mer.

18

mars

2015

L'énergie en camping car (partie 2)

2ème partie donc sur l'énergie en camping-car.  Nous détaillerons aujourd'hui plus principalement l'électricité et le gaz qui peuvent être liés par le fait de posséder un groupe électrogène au propane ou GPL.


D'origine, la batterie cellule est rechargée par l'alternateur du camping-car qui, quand il tourne alimente en courant d'abord la batterie moteur puis la batterie cellule par l'intermédiaire du coupleur de batteries. Le problème est que la tension de charge est inférieure à la tension de fin de charge des batteries plomb et encore plus pour les AGM de nouvelle génération. Les Gel quand à elles, devraient être bannies des camping-cars pour cause qu'elles ont une charge des plus délicates, surtout si le chargeur n'est pas prévu pour et plus encore à partir de l'alternateur (gros chargeur sans éducation), à moins qu'il ne passe par un chargeur d'alternateur (Sterling) qui donne les bons paramètres de charge suivant le type de batterie.

Je voudrais revenir sur l'utilisation des batteries :

1- au plomb ouvert : avec des bouchons, décharge interdite à moins de 50% de la capacité, sinon vous entamez son avenir de façon irrémédiable et la recharge doit être de 100 % sinon diminution de la capacité au fil du temps  -  batteries à décharges lentes c'est à dire à plaques épaisses : tension de fin de charge = +/- 14.40 V à 14.60 V.  Aucun alternateur ne vous donne cela !!  de plus contrôle du niveau d'eau +/- tous les mois ou 2 mois suivant utilisation.

 

2- A.G.M : c'est quasiment identique (sans bouchons) sauf décharge jusqu'à 75% (mais pas trop conseillé), charge possible en ampères jusqu'à 30% de la capacité, pas d'eau à rajouter et elles peuvent même être couchées sur le coté (mais pas trop conseillé).

 

3- au GEL : Ce n’est pas parce qu'il n'y a pas de bouchons que ce sont des GEL (erreur très commune chez les camping-caristes), le type de charge, le courant de floating sont très pointus !! Sinon assèchement du gel et c'est foutu !! à part le fait qu'elles ne craignent pas le gel, je déconseille.

(NDLR : Durée de vie supérieure de 40% par rapport à une batterie A.G.M. Plus chère à l’achat mais plus économique sur le long terme. Meilleures performances en hiver).

 

4- LITHIUM-ION : c'est le top mais alors le prix !!!!!!!!!!!!!!!!!!, là aussi des chargeurs bien spécifiques, le top au point de vue poids et utilisation.

 

Maintenant les charges complémentaires :


1- les panneaux solaires : c'est le plus courant, facile à installer mais impérativement avec un régulateur MPPT (Victron), 2 à 3 sont un bon plan, l'hiver bien sur moins de charge. Pensez à les nettoyer (très important).

 

2- groupes électrogènes : éviter les groupes embarqués – très chers – Gaspérini et autres.

Mieux vaut un portable essence (impérativement à inverter) Il existe des mixtes essence – GPL. Bien comparer le niveau sonore, 1000 watts c'est bon pour la recharge des batteries via le chargeur si pas de 220 V ; mais 2000 watts permet l'utilisation d'appareils ménages (surtout si de jolies nanas vous accompagnent) comme micro-ondes, mini four, barbecue électrique, petit chauffage en dépannage et quelque fois, on peut rendre service à ses voisins ce qui annule la phobie des groupes sur les aires de services et autres.

 

3- piles à combustible : là aussi bonjour le prix et ça ne fournit que du 12V, approvisionnement en méthanol pas toujours évident.

 

Les solutions décrites sont des solutions simples et relativement bon marché.

Pour moi et de façon impérative, il faut ajouter un contrôleur de batteries (une bonne marque est le BMV de Victron), c'est le seul appareil qui vous indique la tension, l'intensité qui rentre et qui sort de la batterie, ce que vous avez consommé et ce qu'il vous reste (+ plein de paramètres dont je ne parlerai pas pour simplifier). La seule façon d’éviter de descendre en dessous des 50 % de décharge (une batterie de 100 Ah ne peut être déchargée que de 50 Ah).

 

Concernant l'augmentation de la capacité batterie cellule donc l'ajout d'une batterie en plus de celle d'origine, il ne faut pas ajouter une batterie neuve sur une qui a déjà 1 an ou plus car risque de transfert de courant entre elles. Mettre  IMPÉRATIVEMENT  2 batteries de marque et type identique, achetées en même temps au même endroit. Les relier de plus à plus et de moins à moins c'est à dire en parallèle avec du câble de 10 ou mieux 16 m/m² ; vous pouvez les mettre à 1 ou 2 m l'une de l'autre sans trop de problème mais le tirage du courant doit se faire IMPÉRATIVEMENT sur le plus d'une batterie et le moins de l’autre, c'est IMPORTANT.                                                                   

*****************************

Maintenant le gaz :

C'est très simple, bouteille propane du commerce (chère – 35€ les 13 kg) mais si petit ourson bleu, on en trouve partout.

Bouteilles GPL, là 2 solutions :                  

·      Bouteilles homologuées (éviter certaines marques à prix de luxe), on trouve des bouteilles acier, légères et à prix très raisonnable, plus un                                                   embout de remplissage sur le camping-car, vous rechargez en toute sécurité, même si elles ne sont pas vides.

·      Bouteilles pirates : là, on marche sur des œufs (INTERDIT) en France, un adaptateur et pistolet de la pompe = OK mais ne voulant pas finir en prison je n'en dirai pas plus.

Le prix est 50% moins cher et on trouve des stations en libre service partout en France.

 

Joël – camping-car.Anéjo

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

dim.

08

mars

2015

L'énergie en camping car (partie 1)

Dans cet article, nous allons examiner le cœur énergétique de nos camping cars.

Le problème de l'électricité en camping-car est peut-être le plus complexe à traiter. Le problème se pose en particulier pour ceux qui veulent se déplacer et vivre en camping-car. Qu'allons nous utiliser à bord comme accessoires ( climatiseur, micro-ondes, ordinateur, sèche cheveux...) ? Comment gérer l'hiver ? Ce sont quelques-unes des nombreuses questions à se poser.

Joël (Joël & Annie – camping­car. Anéjo), après l'article sur l'interview, nous propose un article qu'il a écrit sur l'énergie.

Je lui laisse la parole :

Je suis un technicien pur et « dur » mais je vais faire l’effort de me mettre au niveau des néophytes, je sais, je sais,  l'électricité c'est pas facile surtout à ce niveau car maintenant l'électronique est de mise partout .

 

Schéma généraliste de l'installation électrique d'un camping-car.

Ici le schéma du dessus modifié : c'est celui que j'ai monté sur mon Rapido 786F de 2004 ; essayez de ne pas voir l'ensemble mais élément par élément. Le principal étant bien sur le circuit de charge depuis l'alternateur et le B+ .

La partie blanche sous le relais frigo  était  l'emplacement du relais commutateur de charge, c'est là que la modification doit se faire pour modifier la charge de la (les) batterie (s) cellule. A droite il y a le shunt pour le contrôleur de batterie, car mon 786F ne possède qu'un voltmètre basique. La nouvelle génération de camping-car a en plus un ampèremètre donnant la conso instantanée mais pas ce qui reste dans la batterie (sous réserve, certaines marques se sont améliorées).

je vous pose également le schéma d'un alternateur pour information et compréhension des appellations et même un rappel ou une explication du fonctionnement dudit alternateur. Le stator (3 phases) alimente les 6 diodes rouges (3 pour le - et 3 pour le +). Elles redressent le courant alternatif pour en faire du courant continu (B+ grosse ligne rouge sur le + de la batterie) et (B- grosse ligne noire). Les 3 petites vertes donnent la référence au + régulateur qui donne plus ou moins de tension au rotor par l'intermédiaire des balais ou charbons. La partie bleue après contact (neiman) au travers du voyant (D+) donne au démarrage du moteur une tension au + régulateur qui fait amorcer l'alternateur. Dès que celui ci s'amorce et produit du courant, la tension produite par les diodes vertes est supérieure à la tension du voyant , ce qui fait qu'il s'éteint, là ça charge !!!

Donc j'ose dire qu'un alternateur c'est c*n de chez c*n !! car quand je vois les les pannes d'alternateurs et leurs dépannages, ça me laisse plus que perplexe !!!! mais commerce oblige, faut vendre mon bon monsieur ! bien sûr.

 

Ici schéma d'un alternateur classique :

Donc pour mon Rapido 786F de 2004, mais applicable à la majorité des camping-cars, voici ce qu'il est possible de faire.

 

La première chose à faire est le montage d'un contrôleur de batteries (Victron BMV 600S où autres marques). Il ne faut pas oublier que 2 batteries de 100 A = 200 A, mais que l'on ne peux consommer que 100 A car il ne faut pas descendre en dessous de 50 % de décharge (un peut plus avec les AGM) sinon bonjour les dégâts (c'est le cas de la majorité des camping-cars). Donc seul le contrôleur peut vous donner cette information et vous faire enclencher la recharge.

Au sujet des batteries, mieux vaut 2 batteries de 6V 200 A en série (6 V + 6 V = 12 V, mais 200 A en série avec 200 A = 200 A) que 100 A + 100 A en parallèle = 200 A. Terminé les problèmes de couplage, c'est la solution que j'ai adopté .

Pour améliorer la charge, j'ai prévu le montage suivant ;  le Sterling AB12130 est un chargeur-booster (ou amplificateur) d'alternateur (puissance maxi d'alternateur moteur 130 A), il est alimenté par le B + de l'alternateur (sur la borne ALT) et possède une sortie batterie moteur normale et une sortie batterie cellule. C'est celle qui est amplifiée à 14,4 V (suivant le type de batterie sélectionnée). Il est fonction de la puissance de l'alternateur (de 90 à 210 A). (400€ pour un 130 A) avec sonde température batterie et alternateur (IMPÉRATIF).  Il est géré par un micro-processeur qui recueille certaines informations et avec son programme applique la charge adaptée au moment présent.

Pour complément d'information avec le Sterling AB12130  sachez que le fait de faire tourner le moteur du camping-car au ralenti vous assure une charge d'au moins 30 à 40 A et plus si légèrement accéléré. Mais à 14,4 V et avec 3 états de charge, vos batteries vont péter la santé. Si nécessité de consommation assez importante en 220 V avec un convertisseur, faire également tourner le moteur. Dans ce cas, l'alternateur fournira tout ou partie de la puissance nécessaire. Cela fait 10 ans que je pratique ainsi sur notre voilier .

Les 3 états de charge sont : BULK ou charge maximum (l'alternateur donne le maximum d'intensité jusqu'à 80 % de la capacité de la batterie, puis passe en phase d' "ACCEPTANCE".  C'est là que se fait le remplissage final de la batterie à tension constante et intensité décroissante. Cela peut durer jusqu'à plusieurs heures, suivant le degré de décharge de la batterie ensuite phase de "FLOATING" à 13.20 V qui se tient jusqu'à l'arrêt du moteur .

Le chargeur de mon camping-car étant un 12 – 15 A, je le remplace par un chargeur convertisseur Multi-plus Victron 70A/1600W. Car n'ayant pas de four gaz, je monte un micro-ondes à chaleur tournante (à cause des pizzas) ! hé oui !!!! Ce multi-plus est monté avec une télécommande contrôleur d'intensité. Lorsque les prises de courant sont faibles, cela permet de prendre juste ce qu'il faut pour ne pas faire sauter le disjoncteur et si besoin est, de prendre le complément dans la batterie par l'intermédiaire du convertisseur.

Remarque :  ceci m'est personnel et top niveau au point de vue technique. Mon camping-car est mon point de chute lorsque je viens en France et le confort (à 68 ans) est quand même important. C'est en quelque sorte une copie de mon bateau. 

Pour votre information,  il existe un système complet de marque (REDARC) qui me semble bien adapté aux camping-cars, mais que je n'ai pas testé (le convertisseur n'étant pas incorporé et le chargeur moins puissant).

J’espère que la partie technique est digérable par vous tous. En tous cas je me suis appliqué à être le plus clair possible mais comme dit ma doudou '' je ne suis qu'un infâme technicien ''.

Amitiés à tous .

 

PS - Je donnerai une suite à cet article d'ici quelques temps en expliquant comment améliorer le système existant du camping-car à un moindre coût. Car ce que je vous ai décris est quand même onéreux et techniquement pas à la portée de tout un chacun. Donc un peu de patience !

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

mar.

03

mars

2015

Récit de Joël & Annie – voilier et camping-car. Anéjo

Mon blog a un peu plus d’un an d’existence et pour l'occasion, j’ai décidé d'ouvrir une nouvelle section consacrée aux interviews, récits, à partager avec vous. Au-delà de mon expérience, vous pourrez lire celles d’autres personnes qui vivent ou ont vécu dans un camping-car.

Mais vivre dans un camping-car n’est pas le seul moyen pour ceux qui ont décidé de vivre autrement, être libre et voyager. Le bateau  possède également toutes les caractéristiques et les mêmes arguments de cet art de vivre. De ce point de vue, nous pourrions même comparer bateau et camping-car comme deux cousins: les deux permettent de voyager de façon indépendante, et de passer à bord des périodes plus ou moins longues de notre vie. Par conséquent, je vous propose aujourd'hui l'expérience de Joël & Annie: deux voyageurs qui ont vécu pendant un certain temps sur leur bateau.

Bonne lecture !  

Récit de Joël & Annie – voilier et camping-car. Anéjo

 

1) Pour commencer, nous dire quelques mots sur vous! 


Nous, c'est Annie et Joël retraités de 68 ans, parcours de vie, disons classique jusqu’à l’âge de 30 et quelques années puis le raz le bol d'une vie toute tracée + quelques ennuis de parcours. Annie, en confection bonneterie et moi technicien à la télévision, nous décidons de commencer à tout larguer et habiter en caravane (d'habitation) sur un terrain que nous aménageons en vue de la suite ...

Car déjà depuis un certain temps sourdait l'idée du bateau, il faut dire que j'étais aussi moniteur de plongée ; le projet prends forme et décidons après moults renseignements de nous lancer dans la construction du bateau ce qui se fit…durant 7 années ! Puis, mise à l'eau dans le canal en Champagne et descente à la mer en 1988.

Essais, mises au point du bateau, puis nous partons vagabonder en Méditerranée, Corse, Sardaigne, Algérie (sans le faire exprès – cause tempête), Tunisie, Lampedusa, Malte et retour par les îles Pontines, Eolie, Sicile et toute l'Italie méridionale ; retour à terre en Languedoc où je reprends le boulot, hé oui, faut faire bouillir la marmite.

 

L’idée de repartir en mer rouge, Djibouti tombe à l'eau car les événements dans cette partie du monde ne me disent rien de bon ; donc reste les Antilles et les Caraïbes et c'est reparti en 1993 pour une grande navigation. Atterrissage dans le sud de l'Arc car c'est la saison des cyclones, Venezuela, puis remontée vers la Martinique en passant toutes ces merveilleuses îles qui font rêver tant de terriens.

Retour à terre en 1998, nous traînons un peu, puis reprise du travail mais dans une branche différente, c'est à dire l'énergie à bord des bateaux ; ceci jusqu'à la retraite en 2012.

 

Actuellement, le bateau est en vente, un peu pour raison de santé car l'entretien de la bête n'est pas de tout repos et nous nous préparons à basculer sur le camping car avec notre retour en France.

 

Quelles raisons vous ont motivé à vous rapprocher du monde du camping-car ?

 

Comme dit au dessus, nous sommes en bateau mais à la fin de notre périple et nous avons envisagé de continuer notre vie de voyageurs ou de nomades avec le camping car ; beaucoup de nos amis navigateurs ont fait de même et cela semble être le top.

 

Qu'est ce qui vous a décidé de vouloir vivre dans un bateau ou camping-car plutôt que dans une maison ?

 

Ah bon, on peut vivre dans une maison, j'savais pas !!!

 

En règle générale, dans quels ports vous arrêtez vous. Quels sont les coûts moyens d'accès et de séjours dans un port avec votre bateau ?

 

En gros, il y a 3 sortes de ports, les commerciaux et ceux de pêche où nous ne sommes que rarement admis sauf situations très particulières (avarie en autre), puis les ports de plaisance du plus basique au plus luxueux, avec eau , électricité et place à quai , appelé aussi marina quand il y a un complexe immobilier avec ; là nous somme amarrés à des pontons flottants avec un certain confort mais le prix est en rapport (la moyenne se situe entre 300 et 400 € le mois) cela dépend du temps de séjour.

 

Est ce comparable avec les aires de service ou campings dédiés aux camping-cars ?

 

Exactement c'est le même principe.

 

Que pouvez-vous nous dire des dimensions de votre bateau ? L’espace de vie est il similaire à celui d'un camping-car moyen ?

 

Les dimensions sont les suivantes, longueur 11.40 m, largeur 3.65 m, hauteur sous barrots 1.90 m ; la largeur est utilisable sur seulement 5 m, après c'est le rétrécissement vers l'avant (étrave) qui est assez important et vers l'arrière mais beaucoup moins, il y a plus de place mais la longueur n'est pas la même, à partir du dossier des sièges ça se rétréci vers le fond et le plancher (forme de la coque) mais chez nous tous les espaces sont utilisés ce qui n'est pas le cas des camping-cars.

 

Comment faites-vous face à l'hiver et le froid ? Cela nécessite-t-­il plus d'entretien qu'en camping-car ?

 

L'hiver depuis presque 30 ans, nous ne connaissons plus, en bateau et eau de mer le gel n’existe pas seul un léger chauffage est nécessaire. En camping-car, le problème est un peu différent.

 

Le bateau et camping-cars sont des moyens utilisés pour vivre en contact étroit avec la nature, mais on pense généralement que le bateau nécessite un investissement plus important. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

 

C'est simple, un bateau comme le nôtre, neuf c'est 150.000€, faudrait faire une comparaison avec un camping-car de cette taille mais sûr ce serait moins cher ; un adage dit : tu as un bateau, donc tu es riche !!!

 

Combien de temps passez-vous en moyenne à bord de votre bateau ?

 

En bateau tout est dans notre descriptif, en camping-car nous avons 2 fois 3 mois et demi consécutifs quand nous venons en France, cette année 4 mois avec encore des travaux/modifications sur le rangement, grands rayonnages en place de la douche que nous n'utilisons pas (nous ne sommes pas sales pour autant). Dans le bateau il n'y en a pas, mais nous avions une très grande piscine autour de nous, en camping-car (douche à l'extérieur) le camping de temps en temps cause lessives et douches.

 

Avez-vous déjà été en difficulté pour une raison quelconque ?

 

En bateau quelques grosses tempêtes nous ont donné du fil à retordre et même ++ ainsi que des mouillages foireux mais en camping-car rien de sérieux mais nous sommes prudents.

 

Que pensez-vous avoir appris de votre expérience en bateau ?

 

Tout ce que peu de camping caristes (vacanciers – à la retraite) ont compris mais il est vrai que 1 mois ou 2 par ci par là et peu ou pas de technicité donne un résultat déplorable que je peux voir dans les aires ou campings, certains ont 10 voir 20 ans de camping-car pour le même résultat, c'est pour cette raison que je quitte ce genre de blogs.

 

Regrettez-vous le confort d'une maison ?

 

Certainement pas, après un changement d'orientation dans mon activité professionnelle j'ai opté pour une caravane d'habitation (7.50 m) puis construction de notre bateau mis à l'eau fin 1987, depuis nous sommes à bord continuellement, hormis de courtes périodes de retour en famille ; pour nous la maison reste la même quelque soit l'endroit où elle se trouve.

 

Beaucoup considèrent que la vie de full-timers est un choix suite à une forte volonté de changement, d'autres par une obligation imposée par des difficultés économiques, comment cela s'est il passé pour vous ?

 

Full-timers nous ne le sommes pas encore, peut être le deviendrons nous un jour car le projet d'habiter en mobile home sur un terrain de camping ou terrain privé mais c'est quasiment impossible et devient de plus en plus problématique. LA HONTE à Mrs les députés qui nous votent des lois de c...s faites pour des riches et qui ne connaissent rien au sujet, ils ne tiennent pas compte du petit peuple que nous sommes et qui les a élus !! Une fois dans leur tour d'ivoire dorée ils ne pensent plus qu'à eux, aussi faut pas qu'ils trouvent drôle que l'on ne se déplace plus pour voter et je ne parle pas du sénat (ramassis de supers vieux c..s) qui entérine leurs lois, foutez moi tout ça à la déchetterie, en plus nous ferons des économies vu ce qu'ils touchent !!!!! Et c'est HONTEUX.

 

Quels sont les facteurs que vous avez pris en considération lors de l'achat de votre camping-car ? Prix, dimensions, accessoires... ? Comment êtes vous organisé dans le quotidien en camping-car ?

 

Comme pour le bateau nous avons choisi un camping-car fait pour 2 personnes avec tout le confort, c'est un Rapido 786F de 2004 60.000kms de toute beauté, merci à l'ancien propriétaire. De part l'habitude de la vie en mer où il faut avoir tout prévu (essayez de trouver un supermarché au milieu de l’atlantique, une station service, un magasin de bricolage) on ne peut compter que sur soit même (le public croit souvent qu'au moindre problème on appelle au secours et un hélico vient vous secourir, nous on est pas des coureurs au large sponsorisés à outrance, c'est une image erronée de la voile, renforcée par Thalassa et certains (Antoine). En camping-car, nous appliquons le même schéma et pouvons passer plus d'une semaine sans ravitailler (à part les petits marchés de province où l'on trouve de si bonne choses) Hummmmmm ...

 

Comment gérez-vous l'énergie ?

 

Ah !!! là vous touchez le point sensible, ma passion depuis que nous naviguons, car c'est l'énorme problème de la grande majorité des bateaux de voyage. Notre bateau lui, est en autarcie totale, 640ah de batteries alimentées par 400w de panneaux solaires, une éolienne de 450w que j'ai transformé au niveau de l’aérien, alternateur moteur de 140A, le tout géré par un peu d’électronique, déssalinisateur de 80L, y a plus qu'à passer au super marché et vogue l'Anéjo. Pour le camping car nous avons transposé tout cela à savoir :

 

1­ batterie A.G.M de 200Ah.

 

2­ chargeur d'alternateur Sterling.

 

3­  contrôleur de batteries Victron.

 

4­ chargeur convertisseur 60A – 1300Wts adaptable tous secteur et réglable pour les prises de courant à petit ampérage sans faire sauter le disjoncteur du camping

 

5­ panneau solaire 110wts avec régulateur MPPT, cette année j'en rajoute 1 ou 2.

 

6­ également programmé un groupe de 2000wts à gaz car 2 bouteilles de

GPL

 

7­ cela permet de faire fonctionner la clim / chauffage et le micro ondes à chaleur tournante si besoin est, ainsi que le petit ménager, si pas de groupe je fais tourner le moteur car avec le chargeur d'alternateur Sterling le courant fourni par l'alternateur moteur est quai suffisant.

 

Si des personnes sont intéressées, je peux passer un article (assez

technique/compliqué) sur le sujet.

 

Bien cordialement à tous

 

Joël & Annie – camping­car. Anéjo

 

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
5 commentaires

dim.

01

févr.

2015

Vivre en camping-car, combien ça coûte ?

cmoncampingcar : vivre en camping-car, combien ça coûte ?

Combien ça coûte de vivre en camping car? Toutes les réponses :

 

Je vous livre d’après mon expérience un premier aperçu des coûts de la vie dans un camping-car. Ce n’est pas des plus faciles à évaluer mais je répondrai à tous ceux qui veulent des éclaircissements. Bien sûr, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes à la hausse comme à la baisse et, en fonction des besoins de la vie personnelle d’une personne.

 

"Quelles économies?" , je vais examiner divers aspects financiers liés au choix de vivre dans un camping-car, en essayant de mettre en évidence tous les avantages et les inconvénients.


Aussi, examinons les coûts liés à la vie dans un camping-car. 

PRIX D'ACHAT

Le premier élément à considérer est certainement le prix d'achat du véhicule. 

 

Le choix du camping-car est toujours un facteur très personnel. Le prix est une question importante, il est vrai, mais encore plus important, est votre bien-être intérieur, en particulier dans le cas où le camping-car deviendra votre maison.


1er conseil et pour avoir une idée des prix, faire le tour des concessionnaires, personnellement je les ai tous fait (sur le terrain ou en consultant Internet et diverses revues spécialisées).  Quand vous êtes chez le concessionnaire ne pas hésiter à poser toutes les questions, prendre tout le temps dont vous avez besoin pour inspecter le véhicule et, surtout, écoutez vos sentiments. C’est la seule façon de jeter des bases solides pour votre future vie en camping-car. 



AMORTISSEMENT

Une fois acheté, nous allons également envisager l'amortissement annuel de la valeur d'achat du camping-car.

Comme tous les véhicules, le camping-car dévalue d’année en année. Cependant, par rapport au marché des voitures, les camping-cars gardent leur valeur beaucoup plus longtemps. Cela se traduit par un grand avantage économique pour le propriétaire, car si pour une automobile de catégorie moyenne, nous devons toujours tenir compte au moins 2000-2500 € de perte annuelle, dans le cas d'un camping-car d’occasion, ça tourne plutôt à la moitié de ces valeurs, c’est à dire pas plus de 100-130 € par mois de dévaluation du capital.

Cela signifie que si nous achetons aujourd'hui un camping-car d’une valeur de 20 000 € il est raisonnable de penser pouvoir le revendre à un prix compris entre € 12 000 et € 15 000 cinq ans plus tard.

Bien sûr, ce calcul ne prend pas en compte de nombreux autres facteurs: l'état général du véhicule que nous avons acheté, le kilométrage, présence ou pas d’équipements ou options, les tendances du marché (en temps de crise comme celui-ci, les prix de la plupart des produits souffrent de pertes "anormales" année après année), et les conditions dans lesquelles nous le revendons.

 

Ce site internet vous permettra de calculer la cote argus d’un véhicule.

 

Bon à savoir :

Ajustement de votre prix suivant les kms : la cote est établie suivant une base annuelle de 12 000 kms.

Si votre camping-car est en dessous de cette base, majoration de 9 centimes €/km

Exemple : 15 000 kms en 2 ans : (2 x 12 000) – 15 000 = 9000 x 9 cts = 810 € en + que la cote argus de base.

Si à contrario votre camping-car est au dessus de cette base : minoration de 12 cts €/km

Exemple : 30 000 kms en 2 ans : 30 000 - (2 x 12 000) = 6 000 x 12 cts = 720 € en – que la cote argus de base.

A noter que cet ajustement ne pourra pas dépasser les 5 000 € (limite plafond).

 

Options. Si elles sont en parfait état de marche, ajustement de votre prix à 50 % du prix d’achat.

 

Minorations spéciales :

-      1 500 € si votre camping-car ne dispose pas de direction assistée ou si diesel non turbo.

 

Camping-car de + de 10 ans :

Prendre la dernière cote argus de votre véhicule et calculer une décote de 7 %/an.

 


ASSURANCE 

Le deuxième coût fixe important à prendre en compte est l’ assurance du véhicule.

Aucune crainte: dans ce cas également, les coûts d'assurance sont généralement bien inférieurs à ceux d'une voiture ! Nous considérons que l’assurance coûtera en moyenne 450 € par an + ou - . A ce chiffre, rajouter d'autres services essentiels pour ceux qui possèdent un camping-car (surtout si vous prévoyez d’y vivre pendant un certain temps), à savoir: la couverture d'assurance pour les dommages des vitres (qui comprend à la fois le pare-brise que les fenêtres plexiglas du camping-car), la couverture contre les dommages d'incendie, en cas de vol, et l'assistance routière. 




ENTRETIEN

Ce troisième poste de dépenses à prendre en compte est, hélas, tout à fait imprévisible. C’est l'entretien du véhicule, une dépense qui comprendra à la fois la maintenance de routine, et les réparations imprévues.

Les frais les plus importants : la révision annuelle, changement des pneus, le calendrier de remplacement de la courroie, les freins. La charge relative à ces facteurs dépend (à la seule exception de l'examen annuel échéant) uniquement du nombre de kilomètres effectué par le camping-car.

Ensuite, viennent les réparations imprévues. Une panne de moteur, l'infiltration d'eau dans la cellule, des problèmes avec divers appareils (réfrigérateur, cuisinière, chauffe-eau ...), etc. 
Malheureusement, il est difficile de faire une estimation de ces éléments de coût. Dans mon expérience personnelle, après presque 6 ans de camping-car, je peux dire que j’ai eu la chance. Je n’ai jamais eu à débourser des sommes astronomiques pour les réparations imprévues. 


CARBURANT

Nous arrivons ensuite aux coûts de carburant. Pour plus de simplicité, nous allons considérer les véhicules diesel, qui sont de loin les plus communs. À cet égard, je vous renvoie à l'article suivant toujours d’actualité :

5 options, pour faire des économies de carburant.

 


PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ

Voyons maintenant un coût souvent sous-estimé, mais qui en fin d'année peut faire une différence: le coût pour produire de l'électricité.

L'ampleur de cette dépense résulte de l'appareil que nous avons pour produire de l'électricité. Dans le cas des panneaux solaires , nous n’aurons pas à compter de frais supplémentaires outre le prix d’achat. 

Inversement, lorsque l'énergie solaire est insuffisante pour nos besoins, nous devrons nous procurer un dispositif capable de produire de l'énergie, à savoir:

 

Groupe électrogène portable,

Pile à combustible (au méthanol) Efoy,

Pile à combustible au gaz : c’est une solution Vega de la société Truma,

Moteur actionné au gaz ou gazoil : c’est l’offre de Gaspérini repris par Telair du groupe TELECO (modèle Ecoenergy)

Utilisation de 2 batteries.

Se brancher en électricité.

 

Ces dispositifs, en plus d’un prix d'achat plus ou moins important, (entre 1 500 et 7 000 € en moyenne) impliquent également des frais mensuels pour les faire fonctionner : essence ou diesel pour le groupe, méthanol pour la pile Efoy, GPL si Ecoenergy (ex-Gasperini) et dispositifs similaires, etc.

Prendre en compte les frais d’entretien (pot échappement, hélice du ventilateur, balais de la dynamo... ainsi que le bruit pour certains appareils (très bruyants pour le groupe électrogène).


Gaz

Voyons maintenant un coût qui affecte particulièrement ceux qui souhaitent passer les mois d'hiver de façon confortable dans leur camping-car : la consommation de Gaz.

Le Gaz est utilisé dans le camping car à différentes fins: chauffage, réfrigérateur, cuisinière, eau chaude. Cependant, la dépense la plus significative est principalement celle du chauffage de la cellule.

Une bouteille de 13 kg (propane) a un coût moyen de 35 € environ et n’assure une autonomie de pas plus de 4-5 jours dans les mois les plus froids, surtout si vous n’êtes pas bien isolé. Bien sûr, il faut aussi considérer la zone où vous passez l’hiver: votre consommation moyenne de Gaz sera beaucoup plus élevée dans les Alpes ou les Pyrénées ou les températures hivernales sont beaucoup plus froides que si vous êtes au Portugal ou au Maroc par exemple !

En été, la consommation moyenne, pour cuisiner dans un camping-car et en prenant le réfrigérateur fonctionnant sur le gaz, sera de 20 à 35 jours, suivant les personnes qui y vivent.

PARKING

Un autre coût très variable de vivre dans un camping-car est celle liée aux aires de stationnement. C’est un vaste sujet particulier, car nous n’avons pas tous les mêmes idées et besoins. Pour ceux qui font plus de stationnaire soit par choix personnel ou professionnel, devront opter pour des lieux qui permettent d'appliquer facilement ce choix à moindre coût.

Pour les autres, soit pratiquer le sauvage ou les aires de stationnement en tenant compte de frais minimum d’environ 5 €/24 h, ou privilégier les aires gratuites.

Autre possibilité, le  camping, les prix ne seront pas les mêmes bien sur en raison des prestations offertes (douches, eaux, WC. etc.): compter pas moins de 10 à 15 € pour 24h, et jusqu'à 50 à 60 € par nuit dans les zones touristiques en haute saison.

 

Je dirai que nous pouvons nous arrêter là. 

 

Ci-dessous un aperçu des coûts sur l’année dernière (2014). 

Il est évident que le montant nécessaire pour vivre en camping-car peut varier beaucoup et ces chiffres sont à prendre avec des pincettes, car vous pouvez dépenser beaucoup moins.

 

Ces chiffres sont liés à mon expérience personnelle dont le seul but est de vous offrir un aperçu de la valeur maximale.

Coût d'une personne qui vit en camping-car    
sur la base de mon expérience personnelle (1 personne)    
Challenger Mageo 119 EB 7,50 m - valeur neuf : 52 000 € - 11 500 km parcourus    
     
  Dépenses Commentaires
Assurance 750 € Tous risques Crédit Mutuel. Je pense voir avec la Maif des prix beaucoup plus attractifs,
Entretien annuel porteur Fiat 0 €  
Contrôle étanchéité cellule 136 € Tarif Nord Sud Caravaning St léger sur Dheune 71
Batterie 195 € Pose et achat d'une 2ème batterie cellule, Tarif Nord Sud Caraganing St Léger sur Dheune
Carburant 1 500 € Sur la base de 12l/100 : 11 500 km
Chauffage carburant 300 € Moyenne sur mois d'hiver
Pneumatiques 0 €  
Gaz 230 7 bouteilles
Branchement électrique 1 102 € aires + campings
Remboursement prêt 5 248 €  
 
 
TOTAL BUDGET ANNUEL 9 461 €  

   

   

Vous vivez en camping-car ? faites moi part de votre expérience vous aussi.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
40 commentaires

mar.

20

janv.

2015

Daniel Guichard et son camping-car

C'est juste par commodité que j'utilise un camping-car depuis dix ans, comme Gérard Lanvin. Après trente ans de tournées, j'en ai eu marre des loges miteuses et des chambres d'hôtel. Surtout, j'en ai eu ras-le-bol de devoir trimbaler mes trois guitares et mes costumes. La, je suis chez moi. Le plus agréable, c'est le bruit de la pluie quand elle tombe ! »

4 commentaires

ven.

09

janv.

2015

Je suis Charlie

C mon camping car, ensemble, pour les libertés et la démocratie. 
Je me  joins bien évidemment au mouvement citoyen et républicain pour exprimer mon émotion et mon indignation après l’attentat terroriste perpétré contre le journal Charlie Hebdo et face à  tous les actes de violences et d’intolérance.
La Démocratie, la République, la Paix, les Libertés de pensée et d’expression sont des biens communs que je suis décidé à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours haineux et aux tentatives de division et de stigmatisation. 
0 commentaires

dim.

19

oct.

2014

EFOY, la solution idéale pour (presque) tous les besoins énergétiques du camping-car

Vous avez eu froid la nuit à cause d’une coupure de la batterie (pas assez de courant pour faire fonctionner), vous avez pourtant voyagé en faisant très attention, vous n’avez pas pu voire la fin de la plupart des films à cause de la batterie cellule qui était vide, vous avez payé beaucoup d’argent en payant des raccordements électriques très onéreux dans les campings ou aires de service. Alors la pile Efoy est peut être la solution à vos problèmes ?

Les cartouches Efoy sont de véritables monstres de puissance, conçues pour surmonter tous les problèmes et palier aux limites des autres dispositifs, comme les panneaux solaires, par exemple. Détaillons ensemble les avantages innombrables de ce système, mais aussi les inconvénients.

 

Mais auparavant, essayons d'en comprendre le fonctionnement. La pile à combustible EFOY a besoin de carburant, comme un générateur normal. Dans ce cas, le carburant est fabriqué à partir du méthanol, vendu en bidons de 5 ou 10 litres séparément (comme sur la photo). Grâce au méthanol, la pile Efoy est capable de produire de l'électricité 12 V, qui sera utilisée pour charger et maintenir la batterie cellule du camping-car.

 

Les avantages de ce système sont multiples : 

 

Peut être utilisée toute l'année: été comme hiver. C'est un avantage énorme par rapport aux panneaux solaires, qui en hiver sont quasi inutiles (sauf à vivre dans un pays au climat tropical).

Confort: la pile Efoy émet juste un bourdonnement. Si vous installez la pile à combustible sous l'un des sièges de la population de cellules, le bourdonnement peut agacer ceux qui ont un sommeil particulièrement léger. Cependant, la pile Efoy peut également être installée dans la soute à l'arrière du camping-car, ou dans d'autres endroits où votre pile Efoy sera complètement inaudible. En outre, la pile peut être désactivée pendant la nuit et mise sous tension qu’en journée.

Automatique: la pile Efoy, charge la batterie cellule de manière totalement automatique en cas de baisse de tension et se désactive une fois le processus de charge terminé. Vous n'aurez pas à vous soucier de quoi que ce soit !

Ecologique: la pile Efoy ne produit pas d'émissions nocives, à contrario d’un générateur à essence.

Légère et compacte: Elle ne pèse que 8 kg, la pile Efoy est de très petite taille, ce qui permet une installation dans presque tous les endroits  du camping-car. 

 

Nous en venons maintenant à la question fatidique: combien d'énergie est capable de produire chaque jour une pile Efoy?

 

Il existe actuellement trois types de piles Efoy, suivant le nombre d’Ah consommés par jour (selon les données techniques données sur le site d’Efoy : http://www.efoy-comfort.com/fr/donn%C3%A9es-techniques-0):

 

Efoy 80, Efoy 140, 210 Efoy.

 

Une pile Efoy 140 par exemple, est capable de générer 140 Ah par jour. Pour obtenir un rendement similaire avec des panneaux solaires en été, nous devrions au moins  installer des panneaux solaires de 300 à 400W. Évidemment, en période d'hiver, ceux-ci seraient quasiment inutiles.

 

Avec 140 Ah par jour et une simple batterie de services 90Ah,  nous pouvons utiliser n'importe quel type d’appareils (TV, lecteurs de DVD, ordinateurs portables, chargeurs, sèche-cheveux…) pendant plusieurs heures par jour, et bien sûr les utilisations habituelles du camping, tels que la lumière, pompe à eau, chauffage etc.  Avec une pile Efoy 80, c'est la même chose, mais il faudra faire plus attention à ne pas "exagérer", surtout en hiver.

 

Dans la pratique, la pile Efoy semble être un système presque parfait. Cependant, elleprésente quelques limites. Détaillons ensemble, les principales.

 

Prix d'achat: la première limite et pas des moindre. Pour une pile Efoy 80 comptez aux alentours de 2500 €. Pour une pile Efoy 140, on tourne aux alentours des 4500 €  et pour une 210, comptez environ 6 500/7 000 €. Ajouté à cela : les frais d'installation (au moins 100-200 euros), et le coût des réservoirs de méthanol. Un bidon de 10l coûte d'environ 50-55 € et 35 € pour un 5 l.  Avec 10 l de méthanol vous pouvez rester autonome jusqu’à 4 semaines d’affilées.

Les coûts d'acquisition et d'entretien de la pile Efoy ne sont donc pas disponibles pour tout le monde.

 

Un autre «défaut» de la pile Efoy réside dans le fait que, contrairement à un générateur à essence, elle n'est pas capable de produire de grandes quantités d'énergie dans un court laps de temps. Un générateur est capable de produire plus ou moins la même énergie que nous avons à la maison. Ainsi, avec un générateur, nous pouvons également utiliser un climatiseur dans la cellule pendant plusieurs heures par jour, quelque chose de tout à fait impossible avec une pile Efoy du à l'énergie limitée produite en une heure.

 

 

En fin de compte, la pile Efoy est le choix idéal pour ceux qui veulent vivre dans un camping-car 6 mois de l'année ou 365 jours par an. En hiver, il devient un accessoire presque indispensable, sauf avoir une grande capacité d'adaptation, ou de trouver d'autres façons de recharger la batterie (comme dans un camping, ou pour ceux qui voyagent beaucoup, sur les aires de service pourvues en électricité).

La solution pourrait être l’adéquation optimale de la pile Efoy la plus en rapport avec votre consommation (à vos calculettes !) et les panneaux solaires. Ces derniers vont bien travailler en été, tandis que la pile Efoy et son méthanol nous servira en hiver.

 

Le débat est ouvert. Faites moi part de votre expérience sur le sujet.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

dim.

12

oct.

2014

Conseils pour la prévention des vols.

cmoncampingcar : sécurité en camping-car

"On m'a volé pendant mon sommeil, au réveil, je n'avais plus rien". Vous avez sans doute déjà entendu ce genre de phrase de camping-caristes victimes de vols. Je vous conseille de lire ci-après les conseils avisés d'un gendarme...à diffuser largement !

"Je suis gendarme, sur l'autoroute A7.

 

Etant confronté à des vols quasi quotidiens dans les camping cars, je me permets de vous donner quelques conseils...

 

Prenez un carnet et notez tous les numéros de téléphones d'urgences, genre opposition CB, banque, opposition téléphone portable, assistance voiture, assurance, et les numéros des proches... car bien souvent, lorsque les gens se font voler leur téléphone portable, ils sont perdus car ils ne connaissent pas
les numéros de téléphone utiles...

 

Si possible, cachez une petite somme dans le camping car, au cas ou... (elle vous servira à faire face aux premiers frais en cas de vol...)

 

Ensuite pour éviter les soucis, de type intrusion... Il faut savoir que les alarmes ne fonctionnent qu'en votre absence, donc quand vous dormez dans le camping-car, les systèmes d'alarme classiques ne sont pas actifs...
Je vous recommande un petit bricolage... il faut simplement connecter le klaxon ou une sirène de votre choix sur les contacteurs de porte... Ce sont ces mêmes contacteurs qui allument le plafonnier.
N'oubliez pas d'installer un ou plusieurs interrupteurs pour couper le système... parce que la nuit, il vaut mieux ne pas oublier de le couper en cas d'envie de pipi extérieur... Le réveil de celui ou celle qui dort risquerait d'être très désagréable....

 

Malheureusement, sur le terrain, on constate que près de 95% des vols ont lieu la nuit alors que les occupants dorment dans le camping car... ils sont "parfois" gazés pour alourdir leur sommeil, donc prudence...
Il existe bien des détecteurs de gaz soporifiques et toute sorte d'autres gadgets qui sont souvent hors de prix, d'ou la nécessité de bien vérifier leur efficacité sur les forums...

 

Le klaxon, lui, attirera l'attention de l'entourage et fera fuir les indélicats...

Ceci dit, étant confronté à de nombreux dépouillés de la route, je vous conseille surtout de ne rien laisser de visible dans la cabine ... et surtout, essayez de choisir un emplacement pas sombre et pas trop isolé... c'est la règle de base..."

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
10 commentaires

mar.

23

sept.

2014

Impôts, alors heureux "les sans dents ?"

Attention, les contribuables vivant dans une caravane ou un camping-car doivent payer leur taxe d'habitation avant le 30 septembre 2014. Tout détenteur d'un tel véhicule doit en effet s'acquitter de la taxe sur les résidences mobiles terrestres. La période d'imposition ayant débuté le 1er octobre 2013, elle prend fin le 30 septembre 2014.

 

D’où l’intérêt de garder une adresse postale chez une personne de votre choix !

Les véhicules concernés

Les véhicules dits mobiles ne rentrent pas tous dans le champ d'application de la taxe. Il convient tout d'abord qu'un tel habitat « conserve en permanence des moyens de mobilité lui permettant de se déplacer par lui-même ou d'être déplacé par traction », précise une note du Bulletin officiel des finances publiques (BOFiP-Impôts) du 28 octobre 2013. Leur circulation doit également être autorisée par le code la route : les bungalows et mobil-homes sont ainsi exclus du champ de la contribution.

Autre condition, ces résidences doivent être suffisamment meublées pour permettre d'y habiter. Le critère d'habitation principale est également pris en compte : à ce titre, les vacanciers qui n'utilisent leur camping-car ou caravane que pour les vacances par exemple ne sont pas visés ici. Enfin, elle doit être « utilisée à titre de résidence principale sur le territoire national ». Par conséquent, les personnes conduisant de tels véhicules en France sans séjourner dans l'Hexagone échappent à la taxe.


Montants et exonérations

Cette contribution forfaitaire, qui représente l'équivalent de la taxe d'habitation, est à régler sous la forme d'un timbre fiscal.Elle se monte à 150 euros pour les résidences mobiles dont la date de mise en circulation a eu lieu moins de dix ans avant l'ouverture de la période d'imposition, c'est-à-dire le 1er octobre 2013. Cette taxe diminue à 100 euros lorsque la mise en circulation du véhicule remonte à plus de dix ans et à moins de 15 ans.

Au-delà de 15 ans après la mise en circulation, le véhicule est exonéré de taxe. De plus, lorsque le camping-car ou la caravane a été mise en circulation après le 31 juillet 2014, son propriétaire n'est pas passible de la taxe cette même année.

L'application de la contribution tient également à la situation du propriétaire du véhicule. En sont ainsi exonérés :
- les titulaires de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi),
- les bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ou les personnes atteinte d'infirmité ou d'invalidité, lorsque leurs revenus ne dépassent le plafond d'exonération en vigueur pour le paiement de la taxe d'habitation.


Déclaration et paiement

Lorsque le propriétaire du véhicule est redevable de la taxe sur les résidences mobiles terrestres, il doit remplir l'imprimé n° 2094 (CERFA n°14 464) et le remettre au centre des impôts le plus proche de son lieu de stationnement. Il doit alors se munir de son certificat d'immatriculation, c'est-à-dire de la carte grise de sa résidence mobile. « Le cas échéant, le dépôt de la déclaration doit être accompagné de tout justificatif permettant d'établir que le redevable bénéficie d'un des cas d'exonération », explique l'administration fiscale.

Un récépissé est remis au payeur de la taxe. Le conducteur du véhicule pouvant faire l'objet de contrôles routiers, il doit le conserver à disposition en permanence. Tout défaut de présentation peut faire l'objet d'une amende dont le montant est égal à celui de la taxe majoré de 40%. La pénalité peut ainsi atteindre un plafond de 60 euros (150 euros x 40%).


 "Moi Président", je vous enc.... tous...  Lâchez vous, laissez vos commentaires sur cette nouvelle taxe !

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

jeu.

28

août

2014

5 options, pour faire des économies de carburant.

Les prix à la pompe s’envolent et nous nous posons tous la question : comment faire pour consommer moins d’essence ?

 

Vous en connaissez sans doute déjà plusieurs : entretenir son véhicule, limiter l'usage de la clim, conduire en souplesse, limiter sa vitesse, pneus bien gonflés, etc.

 

Vous avez certainement déjà lu les conseils disant de faire le plein le matin, quant la température est + froide, de ne pas engagez la manette à fond, de faire le plein de votre réservoir lorsqu'il est encore à moité plein, ou d'éviter de faire le plein si le camion citerne est là pour remplir les cuves !

 

Mais il ne faut pas espérer économiser des centaines d'€/an avec ces derniers.

Il y a une option bien meilleure pour trouver du carburant le moins cher sur votre trajet GPS... parfois jusqu'à 10 centimes/litre de différence dans un rayon de 10 km !

1. Utilisez Waze sur vos smartphones & Iphones. Accédez à la station la moins chère sur votre itinéraire grâce aux tarifs partagés par la communauté.

2. Utilisez Essence free . Application compatible avec l'ensemble de vos appareils. Version gratuite avec pub et payante sans pub.

3. Utilisez Mobicarbu. Elle est gratuite avec la pub ou payante. Economisez sur vos pleins d'essence.

4. Utilisez Zagaz. Cette application s'appuie sur sa communauté pour trouvez les prix les moins chers partout en France y compris sur autoroute. Gratuit sur Androïd et payant sur Iphone (0.99€).

5. Utilisez le site officiel du gouvernement. La déclaration des prix est effectuée sur une interface spécialisée et sécurisée ou sur un serveur vocal, réservés exclusivement aux gérants de points de vente. Les prix sont donc mis à jour dès qu'ils font l'objet d'un changement. 


Ces applications ont le mérite de trouver les stations les plus proches de vous et de vous donner les prix pratiqués. De quoi faire des économies, non négligeables,  de temps et d'argent.


Dites moi dans les commentaires, si vous aussi vous utilisez une de ces applications ou sites internet ?

Qu'est - ce que vous en pensez ?

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

ven.

22

août

2014

SOS autoroute : une borne d'appel d'urgence dans votre téléphone.

Accesoire utile aux bornes d'appel orange situées le long des autoroutes (tous les 2 km), l'appli SOS Autoroute se veut la solution adéquate pour signaler un incident ou accident sur l'autoroute.

Testée et approuvée de mon côté, déléchargez là et dites moi ce que vous en pensezImage

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
1 commentaires

mer.

06

août

2014

Gestion administrative

cmoncampingcar  gestion administrative

Outre les problèmes liés aux préparatifs, la liste des problèmes à régler est légion et entre autre la gestion administrative, les banques, assurances, les impôts… et tutti  quanti de la vie moderne, plus ou moins utiles, qui nous pourrissent la vie.

La résidence fiscale en France est possible si vous prouvez que vous êtes sur le territoire Français. Vous avez donc besoin d’une adresse. Que ce soit pour le courrier ou adresse fiscale ou pour continuer à bénéficier des droits sociaux.

La solution la plus simple, est de conserver un pied à terre. (Vendre sa maison, et acheter un petit appartement => des frais, mais vous aurez un chez vous. Ou encore la louer, ça permet d’avoir un replis, ou cas ou…).

Si vous êtes à la retraite, pensez que vous aurez besoin de faire la pause de temps en temps. 

Il faut penser également aux problèmes de santé qui peuvent survenir.

Si c’est possible, vous pouvez toujours demander une adresse administrative (certificat d’hébergement) chez un membre de votre famille. Attention, si vous avez des revenus, ils vont s'ajouter aux siens et sa taxe d'habitation va augmenter. 

 
problème - solution

VOYONS TOUS LES CAS.

 

Pour les personnes sans domicile stable, la domiciliation est indispensable pour exercer ses droits civils, pour continuer à bénéficier des aides sociales, pour recevoir du courrier (donc de garder des relations avec des proches et un ancrage dans la vie sociale).

 

Votre choix est d'être nomade pour un long moment ?

Vous serez donc considéré comme nomade ; mais c'est plutôt destiné aux gens du voyage et mal adapté à la situtation de "vivre en camping-car". De plus, la démarche est assez contraignante. En effet, Le livret de circulation s’impose à toute personne n’ayant pas de domicile fixe (SDF http://www.gironde.gouv.fr/layout/set/print/Demarches-administratives/Reglementation-et-commerce2/SDF) ni de résidence depuis plus de 6 mois et vit de façon permanente dans un véhicule (à demander en préfecture ou sous prefecture) : http://www.forgesleseaux.fr/mairie/demasdf.htm

Ce document doit actuellement être visé annuellement en gendarmerie ou en commissariat sous peine d'une amende de 1 500 euros.

 

A noter que le carnet de circulation a été abrogé (document à viser tous les 3 mois, et dont l’absence était passible de prison, le Conseil a considéré que cette contrainte portait une atteinte disproportionnée à l’exercice de la liberté d’aller et de venir. il était remis aux personnes logeant dans une caravane ou camping-car sans revenu).

 

Vous êtes SDF, si vous utilisez le camping-car comme résidence principale pour y vivre toute l’année, mais n'avez pas de domicile fixe.

 

Si vous êtes pas ce cas la, vous pouvez toujours prendre contact avec le CCAS  (centre communal d’action sociale) de votre ville (en mairie généralement), il y a possibilité de se faire domicilier auprès d’eux et ainsi effectuer les démarches nécessaires pour ouvrir ou maintenir des droits. Si votre commune refuse, tentez sur une commune voisine. Vous pourrez même y recevoir votre courrier.

Comment obtenir une domiciliation auprès d'un CCAS ?

Liste de sites de CCAS sur internet (par département ou par ville).

 

Vous êtes sédentaire (dont l’habitat est fixe, par opposition à nomade)

 

Vous possédez un pied à terre (bien immobilier) dont vous êtes propriétaire ou seulement locataire. Pas besoin d'investir des fortunes.

 

Par exemple, pour mon cas personnel, je loue un garage pour 50 €/mois et dans lequel j’entrepose :

1. mes vêtements d’hiver en été et inversement mes vêtements d’été en hiver (CQFD),

2. un scooter pour les petits déplacements, travail, promenade,

3. un établi pour bricoler,

4. et diverses affaires personnelles, archives, petits matériels etc .

Pour ce garage, étant locataire, je ne paye ni taxe d’habitation ni taxe foncière (ce qui ne serait pas le cas si vous en êtes propriétaire, naturellement).

 

Ce  pied à terre vous permettra d’obtenir : carte grise, et de continuer à bénéficier des prestations sociales, sécu, caf, etc.

 

2ème solution : Comme déjà évoqué plus haut, se faire domicilier chez un parent ou une connaissance. Attention, si vous avez des revenus, ils seront revenus pris en compte pour la taxe d'habitation et limiteront ou supprimeront les aides sociales (APL) de la personne qui vous hébergera.

 

En ce qui concerne les impôts il ne faut pas hésiter à vous rendre auprès de leur service afin de leur expliquer votre situation ainsi vous serez certain qu'il n'y aura pas de méprise. Chose que je n'avais pas fait tout de suite. Le service des impôts m'a contacté pour m'indiquer que le changement d'adresse que j'avais éffectué correspondait à un garage et ne comprenaient pas ! Je me suis déplacé pour leur expliquer ma situation : aucun problème.

 

D'autres problèmes peuvent encore se poser, comme par exemple comment faire avec le courrier ? ou stationner ? Toutes ces questions feront l'objet d'un prochain post. Si il y d'autres sujets que vous souhaiteriez voir traiter, dites le moi ou laissez un commentaire.

 

 

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
37 commentaires

jeu.

26

juin

2014

Camping car ou caravane ?

caravane

Une solution alternative vers les véhicules de loisirs, c'est la caravane qui est très populaire en Europe, notamment en France. Voyons en détail les principaux avantages et inconvénients de ce type de choix. Voyons les différences par rapport au camping-car.

 

 

AVANTAGES

 

La caractéristique essentielle de la caravane est l'absence de moteur et cabine. Les raisons sont variées, en particulier en ce qui concerne les grands espaces disponibles : confort et la polyvalence des caravanes sont en moyenne plus élevés que ceux d'un camping-car. Il en résulte de grands avantages pour l’habitacle : Typiquement, on peut utiliser de grandes armoires, canapés et de grands lits, etc.

Même le bloc cuisine, en particulier sur les modèles récents est agencé pour satisfaire les plus exigeants. Four, hotte aspirante, réfrigérateur de grande taille, ne sont plus une option.

En ce qui concerne la salle de bain, cependant, pas de différences importantes en ce qui concerne le camping-car, mais certains modèles n’ont pas de séparation, afin de permettre l'utilisation de la salle de bain pour deux personnes en même temps.

Le réservoir de récupération de l'eau noire de la toilette est toujours une cassette amovible.

L'autre grand avantage de la caravane réside dans le prix. Avec moins de 10 000 €, vous pouvez acheter une excellente caravane pas trop veille. Constatez vous-même le confort que peut offrir une caravane de 10 000 € par rapport à celle d'un camping-car du même prix.

 

INCONVÉNIENTS

 

En face de ces qualités indéniables, la caravane a malheureusement aussi des limites.

Tout d'abord, à considérer la mauvaise manipulation. C’est moins facile à conduire et à garer qu’un camping-car. Ces problèmes vont apparaître en particulier dans les petites villes, ou le trafic important des grands centres urbains.

Mais au-delà de tout cela, le plus restrictif est l’impossibilité de séparer la voiture de la caravane dans les espaces publics. La caravane sera alors séparée de la voiture que dans les terrains de camping ou sur les aires de pique-nique également dédiés à la caravane et pas seulement aux camping-cars. En tenir compte pour ceux qui pensent vivre dans une caravane.

La caravane serait alors idéalement adaptée (bien sûr, si dotée de tous les éléments nécessaires à la vie quotidienne, tels que les générateurs électriques, les réservoirs d’eau, etc.), en particulier pour ceux qui ont une petite parcelle de terrain. De cette façon, ils pourront profiter du confort de la caravane, sans sacrifier la voiture pour les déplacements quotidiens. Au moment opportun, personne ne nous empêchera d’attacher la caravane à la voiture et de partir en voyage.

 

Pour les sportifs, ceux qui aiment les activités en plein air sans renoncer au confort, la solution idéale est le Teardrop (Méconnu en France, cette mini-caravane en forme de goutte d’eau, a vu le jour dans les années 30 en Californie) En couple ou en famille, facile à tracter, pas de contrainte de poids, consommation réduite. Parfait pour les amateurs de pêche, vélo, planche à voile et pour tout autre sport.

A voir sur Facebook, l’entreprise de conception, fabrication et vente de Teardrop d’un passionné : Wilhem Bence.

Vous trouverez toutes ses coordonnées sur sa page : 

 

En fin de compte, les différences entre un camping-car et une caravane sont un peu les mêmes qu’entre un chameau et un dromadaire. Il faut dont donc, comme toujours, soigneusement évaluer nos besoins pour faire le bon choix.Vous pourrez en savoir un peu plus sur le sujet ou les avis sont partagés sur le forum de caravane infos.

 

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
4 commentaires

jeu.

15

mai

2014

Un camping-car s'assure encore comme un véhicule

camping-car

La loi Duflot 2 n'a pas permis de " classer " les camping-cars en habitation nomade. Ils restent taxés spécifiquement et assurés inégalement.

 

 

Mes beaux-parents sont de jeunes retraités qui ont la passion du camping-car. En octobre 2013, ils ont décidé de tout larguer (maison, voiture) pour vivre à l'année dans « le camping-car », visiter la France et profiter de la vie. Mais hélas, en mars 2014, leur assurance refuse de continuer de les assurer parce qu'« un camping-car n'est pas une habitation », et qu'ils n'ont pas le prétendu droit de l'habiter à temps complet plus de deux mois dans l'année. A ce jour, aucune assurance ne veut les assurer et ils sont bloqués sur une aire de repos. C'est une honte ! Par contre, au mois de septembre 2014, les impôts leur réclameront 100 € de « taxe annuelle sur les résidences mobiles terrestres ». Quelle solution ?

 Sandrine T, de Châteauroux

CHRISTOPHE BOUTIN
VOUS RÉPOND

Dans le projet de loi Duflot 2, les habitations mobiles ou démontables, quand elles ont un ancrage durable, pouvaient devenir une adresse officielle, y compris lorsqu'elles sont installées en zone non constructible. Cette mesure faisait partie des quatre-vingt-quatre articles du projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), présenté le 26 juin 2013 en Conseil des ministres, et définitivement adopté le 20 février dernier (lire ci-dessous).
Si la loi attend son décret d'application, il ne fait pas entrer l'habitat léger/mobile dans le droit commun en reconnaissant son statut de logement à part entière, ce qui aurait impliqué la reconnaissance de droits en termes d'allocation logement ou d'expulsion, par exemple en période de « trêve hivernale ». 
Pour les camping-cars, qui constituent l'habitat permanent de leurs utilisateurs et non une résidence touristique, ils pourront être autorisés en zones urbaines et sur des « pastilles », des secteurs de taille et de capacité d'accueil limitées, prévus par le règlement des plans locaux d'urbanisme (PLU) dans les zones agricoles ou naturelles qui sont normalement non constructibles. 
Depuis 2011, les véhicules utilisés comme lieu d'habitation toute l'année sont taxés spécifiquement, quand ils sont immobiles, ou antérieur de quinze ans à l'année d'imposition. Quatre conditions sont impératives pour être imposable : la résidence terrestre habitable doit être mobile, avoir un ameublement suffisant, constituer l'habitat principal, et être utilisée en France.
Il s'agit donc d'une taxe pour un mode de vie sans autre impôt (taxes d'habitation, foncières).

Assureurs sélectifs

Un assureur contracte autour de notions : le caractère aléatoire du risque, la mutualisation et l'anticipation du prix. Il ajuste ces éléments en bases actuarielles et se détermine en fonction de la sélection du risque. Sur la discrimination possible de l'assureur, le code pénal (article L. 225-3) prévoit « la sélection du risque pour les assurances couvrant les personnes ».
Les risques d'un camping-car sont liés au nombre de kilomètres parcourus, ou au coin « feu ». Face à un assureur, on ne peut faire appel qu'à la déontologie de la profession ou à la comparaison concurrentielle pour pouvoir assurer son « sans domicile fixe » qui est un foyer roulant par choix de vie.

en savoir plus

ALUR. La loi sur l'accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a été adoptée définitivement jeudi 20 février. Le projet de loi de Cécile Duflot laisse de côté la principale revendication des voyageurs : la reconnaissance de l'habitat mobile et léger comme logement.
Taxe. Depuis le 19 avril 2011, la taxe pour camping-cars – mise en place par Christine Lagarde, pour « impliquer les camping-caristes dans la contribution de l'aménagement et la régulation des terrains de stationnement » – s'élève annuellement de 100 à 150 €, selon l'ancienneté du véhicule. (code général des impôts, article 1003 et 1417). Une déclaration (cerfa 14464 01) doit être déposée au plus tard le 30 septembre de l'année d'imposition. 
Assurance. « La proposition d'assurance n'engage ni l'assuré, ni l'assureur ». (article L. 112-2 du code des assurances).

Source : La nouvelle république.fr

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

sam.

10

mai

2014

Principales limites de la vie en camping-car

cmoncampingcar : limites de la vie en camping-car

À cet égard, bien que l'achat d'un CC soit certainement moins onéreux que celui d'un bien, nous ne pouvons ignorer le fait que le camping-car est soumis à l'amortissement, bien que minime par rapport à celui d'une voiture, tandis qu'une maison ne sera pas dévaluée au cours des années. 

Certains objecteront que la maison nécessite le paiement de lourdes taxes, des frais d'entretien, des coûts de maintenance non seulement (réparation des installations, entretien des toitures, etc) certainement supérieures à celles requises par un CC.

Alors, quel est le choix le plus pratique? Théoriquement, la maison est toujours le meilleur investissement. Mais dans la pratique, le discours peut changer, et beaucoup. La réponse n'est pas simple. Basé sur les besoins individuels et les ressources financières nécessaires ; pour faire les comptes, il faudra tenircompte du temps que vous vous sentez capable ou que vous voulez vivre dans un CC (mois, années, toute une vie ?).

 

Bien sûr, vous pouvez opter pour l'achat d'un CC d'occasion, d'autant plus s'il s'agit d'une première expérience. 

 

Un autre problème qui effraie tous ceux qui envisagent de se déplacer en CC, est l'indépendance énergétique, en particulier en ce qui concerne la production d'électricité. Il est en fait une véritable épine dans le pied de chaque camping-cariste, mais heureusement, aujourd'hui, le marché offre de nombreuses solutions, dont certaines ne coûtent pas cher. Si vous êtes célibataire ou en couple, avec un minimum de capacité à s'adapter et de "ruse", vous pouvez vivre dans un camping-car sans regretter votre logement actuel (utilisé souvent de façon inappropriée et excessive par rapport à nos besoins réels).

 

La sécurité la nuit est certainement un autre sujet qui met "mal à l'aise." A la lecture de plusieurs témoignages ou autres enquêtes et statistiques, vous pouvez dormir tranquille !

Par rapport à quelqu'un qui vit en appartement, je ne pense pas que les vols ou agressions soient plus défavorales au monde des CC... à condition, bien sûr, de suivre des règles très simples. 

Il est clair que la nature et l'incidence de ces problèmes dépendra en grande partie de la durée de votre vie dans un camping-car. 

Certaines difficultés peuvent en effet prendre un poids très différent selon que vous vivrez dans un camping-car que quelques mois à quelques années, ou même pour une grande partie de sa vie. Il faudra prendre en compte divers facteurs complètement aléatoires, tels que la santé, le travail, les conditions économiques, de l'environnement social, familial.

 

Un des plus grands avantages de vivre dans un camping-car, en fait, consiste précisément à être en mesure d'utiliser le véhicule non seulement pour se loger, mais aussi comme un moyen de se déplacer. Utiliser le camping-car comme une voiture ?  Bien sûr, il est difficile de penser d'utiliser le camping-car pour aller au travail, en particulier dans les grandes villes, mais ce problème peut être résolu par l'achat d'un scooter ou même d'un vélo. 

Le CC sera utilisé dans ce cas seulement pour les grands déplacements et voyages. N'oubliez pas que vous payerez, en règle générale, beaucoup moins d'assurance qu'une voiture normale.

En outre, les CC se déprécient beaucoup moins qu'une voiture (une façon de calculer la valeur d'un CC en état standard (usé normalement mais pas abimé) : 

- 20% la première année ( pour tenir compte de la TVA) 

- 10% chaque année suivante (penser à dévaluer si plus de 15000 km par an, ou révaluer si moins de 15000 km par an). 

Ce calcul est une base, mais après quelques années, certains modèles, selon marque, porteur, énergie....voient leur valeur assez différente d'une déclinaison du prix d'achat : exemple un modèle essence ou diesel, certaines marques estimées en occasion, d'autres moins.

La possibilité d'abandonner la voiture est donc un facteur à ne pas négliger. Essayez de calculer l'entretien d'une voiture sur votre budget. Il est vrai que la voiture consomme moins d'un camping-car, mais en utilisant le dernier uniquement pour les grands déplacements, les pertes sur les coûts de carburant seront largement compensés.

 

Technologie et confort. Il ya quelques années encore, vivre dans un camping-car aurait pu parraître très limite, à bien des égards. Je pense en particulier à la question de l'ordinateur et d'Internet. Aujourd'hui, ce type de problème a été en grande partie résolu.

Le coût des ordinateurs portables a chuté de façon spectaculaire et avec quelques centaines d'euros vous pouvez acheter des ordinateurs portables très performants, avec lesquels vous pouvez voir des films en HD, écouter de la musique, jouer à des jeux et surfer sur le net.

Avec les portables modernes, et une bonne connexion Internet, vous pouvez également regarder la télévision en streaming.

De ce point de vue, il est donc maintenant possible de vivre dans un camping-car, sans aucun  compromis. Le portable moderne n'a pas non plusune consommation d'électricité excessive, il est donc possible de l'alimenter dans un camping-car pendant plusieurs heures par jour avec un panneau solaire simple (en hiver, cependant, il est nécessaire de recourir à d'autres moyens, le seul panneau serait insuffisant). 

 

Vivre dans un camping en été et en hiver. Un des plus grands problèmes pour quiconque décide de passer de longues périodes plus ou moins longues dans un camping-car, est l'isolation thermique. Le camping-car, en fait, quelle que soit la gamme de prix, n'aura jamais la même isolation thermique d'un appartement. 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les plus grands problèmes en raison de cette limite, est l'été. En hiver, en fait, il est relativement "simple" de réchauffer l'habitacle et les réservoirs afin d'éviter le gel, surtout si nous vivons ou nous nous déplaçons dans les régions chaudes (comme le sud de la France).

En été, la situation est compliquée. Acheter un CC climatisé n'est pas une mince affaire, en raison du coût élevé de l'achat. Bien sûr, il est également vrai que de passer la journée au travail, et profiter le CC seulement le soir, réduit le problème. Le week-end, vous pouvez également vous déplacer en montagne où l'air est plus frais. Il est important de ne pas sous-estimer le problème. Les risques pour la santé en cas d'exposition excessive et prolongée à la chaleur ne sont certainement pas à prendre à la légère.

Comme ce sujet est assez complexe, je vous suggère de lire attentivement l'article du blog suivant :

 

 - Conseils et idées pour refroidir un CC : 

 

Ainsi se termine ce tour d'horizon des principales limites de la vie dans un camping-car. Si vous en voyez d'autres pour étoffer le sujet, n'hésitez pas à en parler.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
5 commentaires

lun.

28

avril

2014

Ordinateur portable, réduire la consommation.

La vie en 12 volts.

 

À l’éternelle question « Qu’apporteriez-vous sur une île déserte ? », beaucoup de férus d’informatique sont tentés de répondre « Mon ordinateur ! », mais finalement, sans électricité, votre ordi ne vous servira pas à grand chose une fois la batterie totalement déchargée.

 

Aujourd'hui, l'ordinateur portable, est un accessoire incontournable pour la plupart des gens. En particulier, il est indispensable pour ceux qui ont décidé de vivre dans un camping-car, non seulement pour surfer sur Internet et d'autres fonctions utiles, mais aussi comme un substitut valable pour la télévision. Lorsque vous prévoyez d'utiliser votre ordinateur portable dans le camping-car, la première question qui vient à l'esprit est: comment puis-je l’alimenter, car la batterie du camping-car est une 12 V?

Il existe plusieurs méthodes pour résoudre le problème.

 

Le plus simple est sans doute d'acheter un convertisseur de base à onde sinusoïdale modifiée. Cet appareil convertit le courant 12V de la batterie camping-car en 230V, de sorte que nous pouvons connecter l'adaptateur secteur de l'ordinateur portable, comme nous le ferions dans une prise de courant domestique classique. Un onduleur convertisseur de ce type est très commun et à un coût très peu élevé (moins de 50 €).

 

Toutefois, pour les dispositifs de puissance tels que ordinateurs portables, TV, ou de l'équipement audio, il existe également des convertisseurs à ondes pures (produisent une onde sinusoïdale pratiquement parfaite, courant similaire au réseau de ville). Le coût de ces dispositifs est de loin supérieur à leurs cousins onduleurs à onde sinusoïdale modifiée dont j’ai parlé au début de l’article, mais en avez-vous vraiment besoin ? Probablement pas, sauf si vous devez toujours avoir ce qui se fait de MIEUX ou si vous désirez faire fonctionner un appareil extrêmement sensible dans votre camping-car.

 

Nous devons également prêter attention à la consommation: un onduleur de haute qualité absorbe beaucoup moins d'énergie que celle d'un médiocre.

Pour l'utilisation de l'ordinateur portable, il est bon alors d’acheter des onduleurs adéquats tel que requis par le PC lui-même. Pour un portable moderne est conseillé d'acheter un petit onduleur capable de fournir 200-300W crête, et environ 100-150W continu.

Cette méthode est valable pour une utilisation occasionnelle. Pour un usage régulier, le mieux est d’acheter un convertisseur, ou adaptateur de tension qui transformera les 12 volts de votre batterie cellule en 19 volts (consommation d’un PC portable en autre). C’est en effet peu rationnel de passer de 12 V en 220 V pour ensuite passer du 220 au 19 V : perte d’environ 20% Un achat supplémentaire, certes mais pour une moindre consommation de courant.

 

Vous pouvez recharger l’ordi en roulant sur la prise allume-cigare (batterie moteur). S’assurer d’un bon calage du PC pour éviter toute chute en cas de coup de frein brusque.

 

Autre alternative : recharger grâce au soleil.

 

Le chargeur solaire multi-voltage est la solution pour recharger où et quand vous le voulez votre ordinateur portable, Notebook, Smart Phone, I pad …

Grâce à une batterie ultra-puissante de 13 200 mAh et une double sortie USB, le chargeur TITAN vous permet d’utiliser votre ordinateur pendant 2 à 3 heures en rechargeant votre téléphone portable en même temps !

En savoir plus…

 

Compter en 100 et 200 €

 

Reste bien sur d’autres solutions qui peuvent produire de l'énergie tels que les piles EFOY (plus fiables que le soleil, mais plus chères aussi : fourchette de 2 à 7000 €, j’y reviendrai dans un prochain article), ou se brancher sur les aires en électricité.

 

Sinon, vous pouvez acheter la dernière génération de netbooks avec des écrans de 10 à 12 ", dont la consommation (ainsi que la performance) sont particulièrement bas.

 

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

ven.

25

avril

2014

Taille, poids, gabarits

pressions pneus + gabarits
autocollant

Ou il est question de taille; poids, et gabarits du camping-car.

 

Ce sont deux éléments clés pour le choix de notre lieu de vie: il faut donc évaluer tous les avantages et les inconvénients. En ce qui concerne la taille, nous devons d'abord examiner l'utilisation que nous voulons faire de notre véhicule. Un camping-car de plus de 6 m est sans aucun doute le plus confortable, mais pourrait générer certains problèmes de stationnement. Évidemment, quand le camping-car est stationné sur les aires de stationnement dédiées, vous n’aurez pas à vous soucier de quoi que ce soit, mais si vous le garez parfois dans des stationnements ou espaces publics, les emplacements seront souvent inadaptés pour les gros et grands véhicules.

Un camping-car de - de 6m pourra en effet être garé comme une voiture normale.

Un autre élément à considérer très attentivement est le poids du camping-car.

Le permis B permet la conduite des véhicules dont le PTAC (poids total autorisé en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes.

Aux véhicules de cette catégorie peut être attelée une remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 750 kg.

Peuvent aussi être conduits avec le permis B les mêmes véhicules attelés d'une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur à 750 kilogrammes, sous réserve que la somme des poids totaux autorisés en charge (PTAC) du véhicule tracteur et de la remorque de l'ensemble n'excède pas 3,5 tonnes

 

Les conséquences, dans le cas d’une surcharge, sont de lourdes amendes, saisie possible du véhicule, le manque de couverture d'assurance en cas d'accident. En outre, le poids excessif conduit à une consommation excessive de freins, des pneus, etc.

Ces infractions n'entraînent en revanche pas de retrait de points sur le permis.

 

Pour cette raison, essayez d'éliminer tout ce qui n'est pas essentiel. Bien que les différents casiers et rangements divers, auxquels tous les camping-caristes ne sont pas indifférents, sont autant d’invitations à d’emporter toutes sortes d'objets. Nous devons faire une sélection, même si vous avez l'intention de vivre dans un camping-car pendant de longues périodes.  Il ne fait aucun doute que la vie dans un camping-car implique d'avoir à renoncer à beaucoup de confort et d'objets que nous utilisons à la maison. 

 

Attention à la hauteur du véhicule : avoir toujours en mémoire la hauteur limite avant de s’engager sous un pont ou dans un tunnel.

Pensez aux dimensions de votre camping-car afin de vous faire vivre un enfer si vous vous engagez dans des rues étroites d’où vous n’êtes pas certains de pouvoir ressortir. 

N’attendez pas d’être totalement bloqués pour vous arrêter !

A ce propos, je vous propose 1 pense bête bien utile : une étiquette à coller sous le pare soleil par exemple. (le mien sur l'image).

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

dim.

13

avril

2014

La boîte à outils du camping-cariste.

cmoncampingcar : boîte à outils
boîte à outils

Les premiers outils à penser sont, bien sûr, des tournevis. Des vis dans un camping-car, vous en trouverez partout : dans la fixation des cadres de fenêtres, dans les armoires, les placards, dans la soute, dans la porte, etc. 
Un ensemble de base de tournevis de tous types (plats, cruciformes), petits, gros, moyens, ils restent indispensables et dans bien des cas, pourront vous sauver de situations vraiment délicates.
  Bien sûr, n’oubliez pas également un assortiment de vis de différents types et tailles. A chaque vis, son utilisation !

Dans ma boîte à outils, vous trouverez un jeu de clés (plates, à pipes, mixtes), qui sont utiles dans de nombreuses circonstances (y compris dans le compartiment moteur: penser à devoir remplacer une batterie, par exemple).
  Essayez, encore une fois d’avoir un jeu complet. C'est également bon de posséder un jeu de clés Allen pour la manœuvre des vis, des têtes de boulons ou de toute autre pièce possédant une empreinte hexagonale creuse (6 pans creux). Egalement surnommée clé BTR.

Les pinces ne sont pas à négliger.
 Encore une fois, il est conseillé de se procurer au moins deux à trois types différentes, plus ou moins longues et minces, selon le problème à traiter. Les principales fonctions étant de serrer, saisir ou maintenir. 

Dans la boîte à outils, détenir absolument : adhésifs, produits d'étanchéité, rubans adhésifs.
 Un pistolet à calfeutrer, avec cartouche joint. Il est essentiel de sceller les tuyaux, les fissures, les fuites etc. et par la même, être à même d’effectuer des réparations d'urgence. Un tube de colle est également recommandé pour faire des réparations rapides et collages d'urgence. Le ruban adhésif devrait plutôt être résistant et étanche. Dans ce cas, il vaut mieux obtenir divers modèles: bande normale (des électriciens), ruban adhésif double face, ruban adhésif résistant, etc.

J’ai toujours en ma possession du fil de fer: peut s’avérer très utile à bien des égards.

N'oubliez pas non plus: un paquet de différents fusibles d'ampérage, ampoules de rechange.
 

Un petit marteau (si possible, de caoutchouc), bien que son utilisation soit jugée assez rare, vous ne devriez pas l’oublier dans votre boîte à outils.
 

En outre, j'ai toujours sur moi le petit niveau de maçon (quelques centimètres de long).
 Ne pas le garder dans la boîte à outils, sur le tableau de bord, toujours à portée de main. Il est très utile pour vérifier le niveau du camping-car lorsque nous sommes sur le point de nous arrêter.  Existe également en application sur portable !

Je terminerai avec des ciseaux, un couteau et une scie à métaux.
 
Si vous voulez vraiment être pointilleux, on peut aussi se procurer des colliers de serrage « serflex ».


Il est clair que cette n’est pas limitative, mais je pense qu’en camping-car, surtout si vous êtes un débutant, la liste  peut s'arrêter là. Avec tout ça, vous devriez faire face à tous les petits incidents du camping-cariste. 

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
9 commentaires

jeu.

03

avril

2014

Mythes sur les problèmes de la vie en camping-car.

les mythes à démystifier.

 

Généralement, passant au crible les commentaires lus dans les forums ou d'entendre parler les gens, j'ai souvent trouvé des propos injustifiés sur la réelle possibilité de vivre dans un camping-car. Je pense que cela s'explique principalement par le fait que la plupart des gens ne savent pas tout le potentiel offert par un camping-car, surtout quand il s'agit de véhicules haut de gamme. Il est temps de dissiper certains mythes au sujet des limites que la vie implique le camping-car, à commencer par son prix d’achat.

 

1) L’acquisition d’un camping-car est très onéreuse !

 

Ni vrai ni faux. En occasion, pour un camping-car moyen de bonne marque, pas trop utilisé, il est désormais possible et abordable d'en trouver un aux alentours de 10.000 €. Si vous n'avez pas la totalité du montant, vous pouvez toujours faire un emprunt. Exemple: 10 000 € sur 5-6 ans avec intérêt, se traduira par un paiement mensuel d’environ 200 €.

Considérant les énormes avantages d'être en mesure d'utiliser le camping-car comme notre maison, il est possible même de remplacer la voiture, même pendant plusieurs années.. Pour ceux qui ont les moyens de dépenser un peu plus pour un véhicule d'occasion (environ 20, 30 000 €), vous pouvez trouver un véhicule haut de gamme, avec plus de confort, et de résistance à l'usure des années.

 

2) Le camping-car est trop petit, donc pas possible d’y vivre à l’année.

 

Faux. (Si nous parlons de 2 personnes maximum). La notion de grand - petit est très subjective. Il ya des gens qui tombent dans la dépression si elles sont forcées de vivre dans un appartement de 40 mètres carrés. La réalité objective, cependant, est indépendante de nos goûts personnels. Considérant l'intérieur d'un camping de taille moyenne, il est indéniable qu'il est objectivement possible d’y vivre à une ou 2 personnes. Avec une 3 personne (par exemple, un enfant), la vie dans le camping-car deviendrait à mon avis, insoutenable. Nous considérons qu'un camping-car de taille moyenne offre environ 10 mètres carrés d’espace, ce qui pour les modèles les plus modernes sont mieux optimisés grâce à une utilisation intelligente de l’espace et n’ont rien à envier à certains petits studios loués à prix d’or dans certaines grandes villes.

 

 

3) On ne peut pas laver son linge en camping-car.

 

Vrai. Pour des raisons d’espace, de poids et de consommation d’énergie. Incapacité donc, d'installer la machine à laver (sauf dans les modèles à + de 150 000 €). C'est pourquoi nous devons laver le linge à la main, ou de profiter des laveries en libre-service, maintenant  très répandues dans les Villes. Ces blanchisseries, à un coût moyen de 4, 5 € nous permettent de laver d'énormes quantités de vêtements et même de pouvoir moyennant un petit supplément de le sécher.

 

4) En camping-car, « on se les gèle ».

 

Faux. Tous les camping-cars sont équipés de radiateurs ou système Alde ( système de chauffage  basé sur le principe du chauffage central de nos maisons) qui assurent un chauffage adéquat et rapide, même dans le cas de températures très basses (en dessous de zéro). D'ailleurs plus personnes partent en camping-car aux sports d'hiver.Bien sûr, nous aurons à prendre certaines précautions pour empêcher l'eau de geler dans les tuyaux et les réservoirs. 

Les camping-cars sur le haut et moyen de gamme; sont même bien isolés (double plancher) et bénéficient d'une meilleure isolation, et donc une répartition plus homogène de la chaleur à l'intérieur du véhicule. Si vous possédez un camping-car plus modeste, il es possible  d'apporter des améliorations pour lutter contre le froid, comme par exemple isoler le sol du camping-car .

 

5) En camping-car, on crève de chaud.

 

Ni vrai ni faux. Si combattre le froid dans le camping-car est relativement simple, on ne peut pas en dire autant de la chaleur. La solution qui saute immédiatement à l'esprit pour bénéficier d’une température acceptable par temps caniculaire, est le climatiseur (surtout si vous avez un animal qui doit rester dans le CC). Mais cette solution est très gourmande en énergie, à moins d’avoir un groupe électrogène et encore au minimum un 2500 W. Attention, beaucoup de bruit pour les voisins. Le prix aussi est dissuasif (entre 1800 et 3500 €, voir plus, sans la pose).

Utilisez les protections thermiques hivernales, qui vous préserverons de la chaleur et améliorerons votre confort à l’intérieur de votre camping-car.  

Par conséquent, la seule solution disponible à tout le monde pour combattre la chaleur est de rester dans les zones ombragées, ou, si possible, passer les mois les plus chauds dans les zones montagneuses. Peut être d'une grande aide aussi, le Turbo vent, ou même un ventilateur de table simple peut s'avérer étonnamment efficace.

 

6) L’assurance d’un Camping-car a un cout élevé.

 

Faux. L’assurance de base de camping-cars est beaucoup plus petite que vous ne pensez et en général même moins chère que pour une voiture. En tout risque, comptez entre 300 et 400 € selon votre profil, et selon les groupes d’assurance.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
12 commentaires

dim.

30

mars

2014

Vivre en camping-car l'hiver (partie 2)

Une des plus grandes préoccupations de ceux qui souhaitent vivre en camping-car est, comment passer l’hiver. Le froid, la neige et la glace sont certainement des facteurs qui n’encouragent pas de vivre dans un camping-car. Il existe des solutions. Comme témoignage, l'expérience directe de ceux qui ont déjà eu à faire face au problème. Daniel, en effet, réussi à faire face à des températures hivernales les plus rigides en Suisse ! Pour vous l'interview ...

 

1) Daniel, dites-nous en  un peu plus sur vous et votre compagnon ! Où habitez-vous ? Travaillez-vous? Avez-vous des enfants ? Quel genre de personnes êtes-vous?

 

J’ai 26 ans, je vis en Suisse italienne où j'avais un travail, une maison, une voiture, des amis, de la famille etc.

Je ne pouvais pas croire que la vie était juste domicile-travail, la routine quoi, et ainsi  un beau jour, Francesca et moi, ma compagne, nous avons décidé d’atteindre nos désirs . Maintenant,  nous vivons dans un camping-car de taille moyenne, et je m'occupe de l'entretien et le nettoyage de cheminées, dans la Suisse française. J'aime la musique, la terre, la mer, la liberté, la paix, la sincérité et le partage : maintenant c'est ma vie. 

 

2) En moyenne, combien de temps vous passez de vie chaque année en permanence dans un camping-car ? En ce moment de l'année ?

 

Nous vivons en camping-car depuis Septembre 2011. Nous y vivons en permanence.

 

3) Qu'est-ce qui vous motive à vouloir passer tout ce temps dans un camping-car ?

 

J'aime ouvrir les yeux et de regarder autour, c'est la montagne ou la mer, sentir la pluie, regarder le ciel depuis mon lit. Aujourd’hui, contrairement aux apparences, je peux dire que j'ai tout ce qu’il me faut et je tiens à remercier mon camping-car. Chaque jour m'aide à comprendre ce qui est nécessaire et ce qui est superflu. D'autre part, vivre dans une maison impose des devoirs et des dépendances que je ne suis plus prêt à accepter.

 

4) Quelles sont les principales limites que vous avez rencontrées ? Les hivers en Suisse sont très rigoureux ?

 

Nous avons vécu un hiver dans un camping dans les Alpes suisses, un hiver très froid : les températures ont chuté à -15 ° pendant la journée à seulement 400 mètres au dessus du niveau de la mer ! Les principales limites sont dues à des espaces confinés et l'électricité qui est parfois rare. Malgré cela, je garde de bons souvenirs, et je suis préparé  pour une prochaine fois ! Nous remercions également la famille de mon amie qui nous a donné un coup de main.

 

5) Comment avez-vous abordé le problème pour vous chauffer ? Quel système utilisez-vous ? Combien de fois avez-vous besoin de fournir pour s'approvisionner en gaz ?

 

Nous avons un camping Autostar années 90, avec un système ALDE, suffisamment isolé, avec bouteille de gaz normale.  Elle fait 10 kg, et l’autonomie est de 5/6 jours. Pendant la journée, ne nous chauffons pas le camping-car (strict minimum) , puisque nous travaillons . Le soir en 20 minutes, l’habitacle est chauffé !

 

6) Combien d'argent dépensez-vous sur le gaz au total pour passer les mois d'hiver ?

 

Environ 300 euros.

 

7) Les températures hivernales affectent grandement les performances de la batterie auxilliaire. Comment avez-vous résolu le problème de l'énergie de l'autonomie pendant les mois les plus froids ?

Nous avons un total de 260W en panneaux solaires, des batteries et des installations de stockage s'élevant à 350Ah. Pour une utilisation uniquement le soir et la nuit sont plus que suffisantes.

 

8) Etes-vous fidèle à votre camping-car ?

 

Si dans vingt ans, nous aurons la chance de voir les photos prises au cours de cette période de notre vie dans notre camping-car, je suis sûr qu'il y aura des émotions.

 

Si vous aussi avez une expérience à raconter, n'hésitez pas à me contacter.

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
4 commentaires

jeu.

06

mars

2014

Vivre en camping-car l'hiver (partie 1)

passer l'hiver en camping-car

Une des plus grand préoccupation de ceux qui vivent en camping-car est de passer l'hiver.

 

Le froid, la neige, le verglas, le brouillard, les températures négatives ne sont certainement pas des facteurs qui encouragent à vivre en camping-car.

 

Et je suis bien placé pour en parler, puisque j'ai commencé de vivre en camping car en novembre.  Dans le grand bain tout de suite ! Même si l'hiver fut plutôt clément. Après, il y a des remèdes pour tout et pour tous. 

 

Y'a t-il des limites à vivre en camping-car lors d'hivers très rigoureux ? - 10 , - 20 °C par exemple ?

 

Il est primordial de disposer d'énergie en toute circonstance dans son camping-car et plus particulièrment en hiver.

Pour ça, Il est préférable naturellement d'avoir un système de chauffage genre ALDE (basé sur le principe du chauffage de nos maisons), un double plancher (les tuyaux d'eau sont protégés).

Pour un chauffage au gaz, prévoir  une bouteille de gaz de rechange. Compter 5/6jours d'autonomie par grand froid. Priviligier le propane pour sa capacité à résister au froid et aux températures négatives (jusqu' à - 40° C) contrairement au butane(0, - 1° C maxi).

Si possible se brancher en éléctricité régulièrement pour recharger la batterie.

Pendant la journée, puisque je travaille, je ne chauffe pas (le strict minimum) et le soir en 20 mn, l'habitacle est chauffé.

 

Bien isoler les surfaces vitrées notamment le pare-brise (piège à froid) avec une protection isotherme (de préférence extérieure).

Mettre un rideau entre la cabine et la cellule.

Les températures hivernales affectant grandement les performances de la batterie auxiliaire, il est souhaitable d'en avoir 2 et, ou d'utiliser un groupe. 

 

Sinon, il existe une autre solution pour vous réchauffer le soir : un petit calin !

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
8 commentaires

mar.

04

mars

2014

Sécurité en camping-car

Votre camping-car est un investissement important et il est normal de le protéger. Malheurseusement, les vols sont nombreux. Prenez vos précautions. Ils sont une cible idéale pour les voleurs du fait de leur valeur d'une part et sont souvent remplis de contenus onéreux.

Ou que vous soyez, assurez vous qu'il soit bien sécurisé.

 

Tout d'abord, il est utile de se rappeler des précautions simples et logiques, comme fermer les fenêtres, verrouiller toutes les portes et ne jamais laisser des objets de valeur en vue.

 

Essayez de ne pas laisser votre camping-car au même endroit pendant de longues périodes si possible, à moins qu'il soit en lieu sur ou surveillé.

 

Il existe un large éventail d'options mécaniques sur le marché pour sécuriser votre camping-car et réduire ainsi le risque de vol. 

 

En voici les principales :

         1. sabot antivol de roues.

Un antivol efficace facile d'emploi. Monté en un clin d'oeil, il est difficile à enlever.

          2. Blocs ou poignées de sécurité pour portes.

Excellente force de dissuasion aux tentatives de vol. Robustes, ultra résistants et d'une installation simple. 

          3. antivol bloque-volant

Protège votre véhicule contre le vol. Certains modèles sont équipés en plus d'une sirène de 125 db !

          4. Barres de sécurité

Protègent l'ouverture des portes de votre camping-car, elles sont très faciles à poser. A glisser derrière les vitres avant pour bloquer depuis l'intérieur les portières du camping-car. Solide protection. Même système avec des sangles entre les poignées des 2 portes.

          5. un système d'alarme.

Un sirène est généralement située sous le capot moteur et activée à l'ouverture d'une porte, d'une fenêtre, de la soute, ou d'un hublot de votre camping-car. Parfaite intégration avec l'électronique des véhicules récents. Un autocollant de fenêtre, permet d'annoncer que votre véhicule est doté d'un système d'alarme et encouragera (peut-être) ainsi le voleur d'aller voir ailleurs !

          6. Dispositif de suivi par GPS.

Le grand jeu. Tout est possible. Détecteur infra-rouge, détecteur gaz, détecteur magnétique, capteurs ultra sons...

Appareil sophistiqué, complet et polyvalent le traceur GPS est

dissimulé dans un coffre, sous le capot, ou tout autre recoin que vous seul connaitrez. Il vous permet de surveiller 24h/24 votre camping-car.

Grâce à son détecteur de mouvement, tout déplacement anormal vous alertera par SMS.

En cas de vol, vous suivez en temps réel les déplacements de votre véhicule sur internet ou sur votre téléphone.

Vous communiquerez sa position aux forces de police.

 

Enfin, assurez-vous d'avoir une bonne assurance de sorte que si le pire devait arriver, vous soyez couvert.

En installant certains dispositifs de sécurité (alarme, anti-démarrage, dispositif de repérage), vous pouvez également bénéficier de réductions sur vos primes d'assurance.

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
3 commentaires

ven.

21

févr.

2014

Suivre le tour de France en camping car

Est-ce que vous êtes aussi un fidèle parmi les fidèles ?

Suivez vous le Tour de France à la trace ?

Récit d'un de nos lecteurs.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

dim.

16

févr.

2014

A poil, dans leur camping-car.

Quel est le point commun entre Steffy, coiffeuse et Yolande Yeler, toiletteuse pour chiens ?

 

Toute les deux sillonent les routes à bord de leur camping-car pour exercer leur métier et autant dire qu'elles ne passent pas inaperçues.

Steffy, à bord de son camping car rose bonbon, fait fureur et son salon sur roues qui ne desemplit pas. Quant à Yolande, son camping-car est transformé en 4 roues pour 4 pattes et accueille chiens et félins pour un brin de toilette.

Bravo à ces 2 femmes qui exercent leur métier dans un espace confortable, en toute liberté !

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

mer.

12

févr.

2014

Mes vacances idéales ! Et vous ?

mini camping-car-vélo
camping-car-vélo

Le mini camping-car -vélo de Kevin Cyr.

 

Ce Canadien né en 1976, travaille et vit à New York. Il expérimente le logement mobile inspiré des vélos porteurs Chinois. Il a été amélioré pour devenir un mini camping-car. Il permet des déplacements faciles et dispose de plusieurs équipements. Le "Camper bike" a circulé dans les rues de Shangai et dans la campagne environnante.

 

Découvrir l'ensemble du travail de Kevin Cyr sur son site.

le camper bike

le camper kart

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

lun.

10

févr.

2014

20 conseils pour pratiquer le camping-car en hiver.

cmoncampingcar : camping-car en hiver

 

Pneumatiques.

........................................................................................

  1. La 1ère précaution est de bien chausser votre camping-car de pneus hiver spéciaux. Ceux destinés aux véhicules utilitaires sont robustes et présentent une bonne longévité. Ce type de pneus est adapté aux véhicules lourds. Principales qualités : larges rainures centrales permettant d'évacuer rapidement l'eau et la neige fondue.
  2. Bien souvent, il sera prudent de prévoir des chaînes, facilement accessibles, pour accéder aux stations par exemple. En France, les chaînes sont obligatoires en présence du B26 (le panneau, pas l'avion !).Entrainez vous à les monter.
  3. Adoptez une conduite souple, légère, sans à coup et attentive. Utilisez le frein moteur en freinant au minimum et anticipant au maximum.
  4. Chargez le camping-car d'une manière spécifique (priviligier le chargement de la soute à celui du toit pour abaisser le centre de gravité : meilleure sera la l'adhérence).
  5. Surgonglez très légèrement les pneus afin de maximiser le contact avec la route. Trouvez vos pneus avec Michelin.

 

Eaux fraiches et eaux usées.

........................................................................................


Dans une cellule bien chauffée, l'eau propre ne risque pas de geler.

    6. Par contre les eaux usées peuvent geler et la, pas de miracle. Pour éviter l'accumulation des eaux grises, videz les très régulièrement (certains rajoutent une poignée de gros sel - mais attention aux sondes métalliques).

    7. Mettez de l'antigel (alimentaire - 25 spécial camping-car) dans le réservoir (également dans la cassette WC). Celui -ci protège contre les méfaits du gel, évite la corrosion des canalisations ainsi que le dessèchement des joints. Vous pouvez également laisser la vanne de vidange ouverte en mettant un seau dessous. 

 

Le chauffage.

........................................................................................

    8. Le chauffage cellule fonctionnant bien souvent au gaz, toujours partir avec une bouteille de gaz pleine en réserve. Par grand froid, la consommation peut monter à 2 ou 3 kg de gaz/jour !

    9. Fermez les aérateurs cabine conduite.

  10. Fermez également, dans la mesure du possible,  le rideau cellule-cabine. En effet, c'est dans la cabine que la majorité du froid rentre.

  11. Fermez rideaux et panneaux latéraux des fenêtres cellule.

  12. Utilisez des volets thermique extérieurs. Ils sont plus efficaces que ceux placés à l'intérieur, car ils stopent le froid avant sa pénétration dans le véhicule. Ils évitent également la condensation, et sont une véritable barrière contre les basses températures. Il existe également des protections pour le toit, le moteur et les lanternaux.

   13. Le froid arrivant aussi par le sol, recouvrez le plancher avec des tapis ou une moquette, pour limiter la pénétration du froid.

   14. Si vous en avez la possibilité (caravaneige, par exemple), utilisez un chauffage éléctrique. Les mini céramique sont tout simplement surprenants Malgré leur petite taille, ils chauffent efficacement et rapidement (pas trop près du mobilier). Ils sont pourvus de sécurité anti-surchauffe et anti renversement.

   15. Posez les grilles frigo et les caches hiver.

   16. Vérifiez et graissez les joints des portes et des baies. De préférence avec de la graisse silicone : protège contre le dessèchement et le gel.

 

Quelques autres astuces en vrac...

........................................................................................

   17. Pensez à décoller les essuies glace le soir, pour éviter le gel. Glissez tout simplement un bouchon en liège ou autre entre le support et le pare brise, ce qui les décollera de quelques centimètres.

   18. Desserez le frein à main, en cas de fort gel. Enclanchez une vitesse et ou mettre une cale de roue.

   19. Pensez à prendre une pelle US pour dégager la neige, un balai pour enlever la neige du toit et une lampe de poche en cas d'intervention à l'extérieur de nuit et par grand froid.

   20. Toujours utile, pensez à prendre une bombe dégivrante, pour les serrures et un paquet de gros sel pour saler la zone du marche pied et éviter la glissade.

 

LIRE AUSSI

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
3 commentaires

dim.

09

févr.

2014

Nouvelle aire de camping car dans la Marne

St Imoges petit bourg de 300 âmes situé entre Reims et Epernay en Champagne Ardenne, accueillera très prochainement une aire de camping car (le 17 février en principe).

L'aire accueillera dans un premier temps 6 véhicules pour démarrer, voir 9 si les besoins s'en faisaient sentir.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

mer.

05

févr.

2014

Ou l'usage insolite d'un camping-car

cmoncampingcar : sud autoroutes, fabien bauduin, camping-car

Merci au syndicat SUD Autoroutes APRR pour la réalisation de cet article.

Baffy la lutte continue.

Suite de l'action engagée par SUD Industrie 21 et son délégué syndical Fabien BAUDUIN contre la tentative de licenciement pour faute engagée contre ce dernier par son employeur - la société BAFFY - nous appelons à la mobilisation pour que cesse cette scandaleuse répression syndicale de la part d'un employeur si peu soucieux du droit du travail.

 

L'action est inscrite dans la durée : vous pouvez nous rejoindre devant la société BAFFY ou le campement de la résistance a pris forme.

  

Interview parue dans le Bien public du 9 novembre :

 

http://www.bienpublic.com/cote-d-or...

 

Voir également d'autres photos ici :

 
Au fait, il ne vous dit rien ce syndicaliste haut en couleur ? Si si quelques mois après cette affaire Baffy, rappelez vous lors de la visite en mars 2013 à Dijon du Président Hollande : "M. Hollande, elles sont ou vos promesses" ?
Si vous aussi avez quelque chose d'insolite à raconter, en rapport avec le camping-car, n'hésitez pas, laissez un commentaire ou contactez-moi.

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

dim.

02

févr.

2014

Plus qu'un simple gadget.. une application qui peut vous sauver la vie.

application sos autoroute
A6

SOS autoroute (300 000 téléchargements) est la 1ère application mobile gratuite à proposer des fonctionnalités équivalentes à une borne d'appel d'urgence.

 

Même si l'autoroute n'est pas le terrain privilégié des camping caristes, pour celles et ceux qui l'emprunteraient régulièrement ou occasionnellement, il est bon de savoir qu'en cas de panne ou de difficultés pendant votre trajet, une application améliore considérablement  votre sécurité.

Téléchargeable gratuitement, sur les Smartphones Androïd ou Ios, mais également sur windowsphone de Microsoft ; avec SOS Autoroute, plus besoin de vous déplacer à pied sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU) jusqu'à une borne orange d'appel. Le service est appréciable, surtout quand on sait de l'espérance de vie/BAU varie de 15 à 20 mn.

 

L'application fiabilise le processus de collecte d'informations relatif aux conducteurs en difficulté. Vous êtes mis rapidement en relation avec le poste de sécurité le plus proche pour signaler une situation d'urgence. Tous les appels sont qualifiés manuellement par un opérateur physique (pas de) qui dialogue avec vous par téléphone, valide votre position par géolocalisation GPS, ainsi que votre situation sur autoroute (infos sur votre véhicule enregistrées à l'avance).

 

Enfin, cette application fonctionne sur tout le réseau APRR, mais aussi sur AREA, ATMB, SFTRF, ALIENOR, ALIS, SAPN, SANEF, ADELAC. Prochainement, il est prévu de l'étendre à d'autres autoroutes. Dans cette attente et en dehors de ces réseaux, vous serez directement redirigé vers le 112.

Fonctionne en 3 langues (allemand, italien, anglais). Possibilité d'enregistrer 3 véhicules.

lire aussi

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
0 commentaires

mer.

29

janv.

2014

De bonnes raisons d'utiliser Park4night

Application disponible sur AppStore & Google Play

Née en 2011 avec seulement 11 points, l'application en compte désormais plus de 10 700 lieux de référencés partout en Europe !

 

A découvrir d'urgence.

 

Elle répond au besoin de trouver un endroit ou de se garer en camping-car. D'un seul click et par gestion de votre position GPS, laissez vous guider vers les destinations les plus proches. Que ce soit des lieux en pleine nature, des aires de pique-nique, des parkings, aires de repos, campings, stationnements chez l'habitant (à la ferme, chez un viticulteur, agriculteur etc.)

 

Une fois sur place, partagez vos impressions avec la communauté, laissez un commentaire, modifiez le lieu...

Faites vous aussi partie de ceux qui utilisent cette application ?


0 commentaires

OFFERT : mini-guide camping-car

VIDEOS

Best of

vivre en camping-car, combien ça coûte ?
Gestion administrative de la vie en camping-car
Pourriez vous vivre en camping-car ?
Mythes sur les problèmes de la vie en camping-car.
vivre en camping-car l'hiver

1130 membres


Déjà abonnés !

qui suivent le site.