Pourriez vous vivre en camping-car ?

cmoncampingcar : pourriez vous vivre en camping-car ?

La réponse n’est pas simple. 
A notre époque, beaucoup de personnes ne pourraient pas vivre sans TV à écran plasma et Audi dernier modèle…

Tout ce que je peux faire, c’est apporter mon expérience: je vivais dans une maison de 70 mètres carrés, équipée de tous les équipements standard. Je dirais une situation moyenne en France. Puis, depuis, bien qu’encore actif, je vis en camping-car toute l’année. Les raisons de mon choix étaient essentiellement:

1) rester libre, voyager un maximum

2) et plus accessoirement, économiser de l'argent, si possible.


Tout d'abord, une précision: je vais écrire ce qui se rapporte à la vie d’une, ou tout au plus deux personnes, dans un camping-car. Par conséquent, une seule ou un couple.

 

Ainsi, nous commençons cet aperçu de la vie dans le camping-car, basé en grande partie sur mon expérience personnelle. 

LA CUISINE EN CAMPING-CAR

- Par rapport à la cuisine dans une maison, le four est rarement présent en camping-car. Bien sûr, lorsqu'il y est, c’est plus long qu’à la maison (c’est pratique branché sur du 220 V, mais sur batterie… on oublie). Pour ma part c’est plutôt camping la débrouille et l’aventure.

- Les flammes de la gazinière gaz sont plus petites et moins puissantes. Nous devons donc considérer (un peu) plus de temps pour préparer les pâtes !

- Le réfrigérateur dans certains cas, est presque aussi grand qu'un modèle normal de la maison. Il est aussi froid qu’à la maison. Il existe des exceptions dans le cas où le réfrigérateur est exposé à des températures extérieures de plus de 30 °: dans ce cas, il est toutefois possible de monter un kit de ventilateur à l'arrière du réfrigérateur afin d'augmenter la capacité de refroidissement.

- Le lavabo, est souvent de plus petite taille que la maison. Mais avec un peu de pratique, vous pouvez laver la vaisselle et les casseroles sans aucune difficulté. Et bientôt vous oubliez l’évier de la maison.

- Quant aux placards, je peux vous dire que dans mon camping-car, un modèle de taille moyenne, je peux ranger sans problèmes.  Bien sûr, vous devrez apprendre à conserver les aliments et les ustensiles d'une certaine façon: les espaces sont bien serrés ! Mais c’est un peu la façon de jouer à Tetris: après quelques semaines de formation, tout est plus facile!

 

Pour résumer: dans un camping-car vous ne pouvez pas préparer le déjeuner par le mariage ! Il faut juste un peu plus de patience et d'attention que dans une maison.

 

CHAMBRE

Je dors sur un matelas confortable. Le lit est fixe: n'a pas besoin d'être ouvert ou fermé. Lorsque vous êtes deux, le problème ne se pose pas. Les camping-cars sont équipés d’au moins deux lits ou un lit double. Si vous invitez des amis, vous pouvez transformer la table de la cuisine ou le canapé en un lit (ou lits) supplémentaire (s).

Les placards ou armoires sont assez grands pour contenir des vêtements, chaussures, couvertures et autres affaires courantes. Dans mon cas, tout est rangé sans problèmes, tout est question d’organisation.

J’ai même mis en place une petite bibliothèque. Et j’ai encore de la place. Ainsi, même si nous estimons que beaucoup de choses sont vitales en appartement ou maison, en  camping-car tout cela devient superflus.

 

SALLE

A la maison, nous avons notre belle salle de séjour. En camping-car nous n’aurons pas l'espace pour le home cinéma, un aquarium, un bar, et des choses comme ça, mais nous aurons toujours ce que nous avons besoin: un canapé ou des fauteuils confortables, et une ou plusieurs tables, le coin télévision.


J’ajoute à cela remplacer un ordinateur de bureau n’était pas une mince affaire, maintenant le problème est résolu avec le 
portable. Ils sont puissants, légers, ont des écrans panoramiques de toutes tailles, et vous pouvez surfer sur Internet à grande vitesse presque partout. 

Vous pouvez également installer un système dolby, et avez fait un son très similaire à la maison, tout dépend du prix bien sur.

 

SALLE DE BAIN ET WC

Pratique pour faire sécher le linge (fixer une barre ou tringle à rideaux de part et d’autre de la paroi de la douche, avec le chauffage ça sèche vite).

Souvent nous pensons que la salle de bain du camping-car est quelque chose d’atroce, où il est impossible de réaliser des choses les plus élémentaires, tels que se laver correctement. C’est (presque) complètement faux.

Dans mon camping-car, par exemple, il ya une douche confortable indépendante du W.C. L’évier et « espace petit coin » sont évidemment plus petits qu’à la maison, mais, au moins dans mon cas, je ne ai jamais ressenti le poids de ces « inconvénients », tout à fait dérisoire. Vous pouvez laver dans l'évier exactement comme à la maison. Aux WC, et bien ... je dirais que vous faites tout aussi bien ;)

Évidemment, dans la salle de bain il y a des casiers et de l'espace à volonté pour stocker des articles et produits de nettoyage. 

En bref, la salle de bain du camping-car, comme tout le reste, ne supporte pas de difficultés insurmontables.

 

EN QUELQUES MOTS ...

... Vous pouvez vivre dans un camping-car. La durée dépend de vous, alors. La motivation personnelle, l'amour pour la liberté, l'intérêt pour la nature, et mille autres éléments subjectifs feront que votre séjour en camping-car sera aussi agréable que d’une vie de famille classique.

La vie en camping car est comme dans un livre: certains vont essayer de la vivre avec des émotions incroyables, mémorables, irremplaçables, d'autres vont rester complètement indifférents, ou même s’ennuyer.

 

Voyons  maintenant les aspects "techniques".

 

EAU

L'eau que nous utilisons pour nous laver, cuisiner, etc. est recueillie dans un ou plusieurs  réservoirs. Un réservoir contient généralement quelques centaines de litres, et une autonomie (avec prudence, donc pas de douches d’une demi-heure) d'environ 15 jours pour une personne (mon cas), suivant la contenance du réservoir bien sur. Tout dépend comme on fait attention ou pas. Pour certains 90 l d'eau peuvent être assez pour deux jours, pour d'autres pendant une semaine. Mais je pense que l'hypothèse d'une utilisation moyenne, deux personnes peuvent facilement concevoir à avoir trois jours d'autonomie. 


La vidange des eaux sont de deux types: les eaux noires (toilettes) et les eaux grises (évier, lavabo, douche). Quant à l'eau noire, il ya deux types de réservoir: nautiques (peut recevoir entre 20 et 80 l de matières donc autonomie augmentée) et cassette (peut recevoir entre 17 et 21 l de matières). Chacun a ses forces et faiblesses.

Dernière remarque: l'eau chaude est produite par une chaudière qui fonctionne généralement au gaz, qui a typiquement une capacité de 10 à 15 l suivant les modèles et transporte l'eau à une température d'environ 70°. Plus que suffisant pour une douche (5/10 minutes, bien sûr!)


LE GAZ

Le gaz en camping-car est crucial. Le réfrigérateur fonctionne principalement au gaz, et bien sûr le chauffage (perso, fonctionne avec gasoil), et le chauffe-eau. 
Le gaz n’est pas le plus problème. Pas trop de problèmes d'autonomie, les bouteilles se trouvent partout. 


Quant à la sécurité, ne vous inquiétez pas: les bouteilles sont toujours logées dans le compartiment extérieur du camping-car. Aussi, pour dormir plus sereinement, vous pouvez installer (à un coût d'environ inférieur à 100 €) un détecteur de fuite de gaz à bord.  
Il ya aussi d'autres accessoires pour assurer un maximum de sécurité à bord.


ÉLECTRICITÉ

Ici, pas besoin d’en écrire un livre. Les façons de produire de l'énergie dans les camping-cars sont vraiment nombreuses.

Ensuite, je vous renvoie aux articles consacrés, où le sujet et abordé en détail: 


L'énergie en camping-car (partie 2)

EFOY, la solution idéale pour (presque) tous les besoins énergétiques

vivre en camping-car l'hiver (partie 1)

vivre en camping-car l'hiver (partie 2)

l'énergie en camping-car (partie 1)

Vous avez aimé cet article ?

 

Mini guide camping-car.

 

Téléchargez mon mini-guide dans lequel, vous trouverez des outils et astuces toujours bonnes à prendre.

 

Bonne route...

illustration

OFFERT : mini guide camping-car




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Écrire commentaire

Commentaires : 19
  • #1

    Bonnet (mercredi, 06 mai 2015 18:53)

    Bien à vous,
    Je lis à l'instant votre passionnant témoignage.
    Je suis une jeune femme de 47 ans. Et j'envisage très sérieusement cette option de vie. Les clapiers à lapin de ville ne m'ont jamais convenu. Envie de redessiner ma vie d'une autre façon.
    D'apprendre la vie par d'autres chemins
    Et de vivre cette expérience.
    Aussi, dépasser des peurs et couper, de façon peut-être radicale, avec un système, certes sûrement bien, mais qui ne me convient nullement.
    A moi de me donner les moyens pour accomplir ce projet.

    Avec respect
    Melle céline Bonnet
    linebonnet@outlook.fr

  • #2

    hardy olivier (jeudi, 07 mai 2015 10:36)

    Bonjour,

    Je crois que nous sommes de plus en plus à franchir le pas. Tenez nous au courant lorsque vous aurez réalisé votre projet.
    A très bientôt...
    je viens de créer un groupe Facebook afin d'échanger sur le sujet : vivre en camping-car à l'année :(https://www.facebook.com/groups/890164771007032/)

  • #3

    blant nicole (vendredi, 15 mai 2015 20:48)

    je suis une femme de 65 ans et comme céline j,envisage cette option de vie mais j'avoue que sa me fait peur l'inconnue et l'insécurité existe t'il des gents qui se regroupe comme en amérique ? en attente de réponse merci a tous

  • #4

    Olivier Hardy (jeudi, 21 mai 2015 13:50)

    Je n'ai pas connaissance de "fulltimers" qui se regroupent, dans le même esprit qu'en Amérique. Mais effectivement l'idée mérite d'être étudiée et creusée, étant donné le nombre croissant de personnes vivant à l'année en camping-car !

  • #5

    emiliemartin (mardi, 30 juin 2015 18:19)

    bonjours moi jaimerais savoir comment sa ce passe au niveau administratif adresse courier quand on vie a lanné en camping car si il existe un site ou les personne donne des conseil merci

  • #6

    Marie (dimanche, 26 juillet 2015 12:48)

    Bonjour, j'ai 31ans, et je commence mes "recherches d'informations" sur la vie en camping car... J'y pense depuis de nombreuses années mais j'avoue que les questions, les doutes et un entourage plutôt réticent me font reculer... De plus je me demande si je serais à la hauteur pour m'en sortir ! Je me disais qu'avant de me lancer sérieusement, louer quelques semaines un camping car pour "voir" serait une bonne idée... En tout cas merci pour ce site, il ne fait qu'accroître l'envie de connaître une autre vie, un autre modèle...

  • #7

    Asaley (samedi, 19 septembre 2015 11:45)

    Bonjour, j'ai 31 ans moi aussi, et je projette un changement de vie vers plus de liberté J'étudie la vie en camping car et en tiny house également. J'en suis à l'étape, je revends mes meubles d'appart ! Je suis ravie d'échanger si vous le souhitez : asaley@hotmail.fr

  • #8

    Sylvie (samedi, 17 octobre 2015 23:25)

    Bonjour, je campe depuis ma naissance, avec mes parents tout d'abord, qui m'ont donné le goût de cette liberté... J'ai 50 ans aujourd'hui, divorcée, les enfants grands, je suis propriétaire d'une maison, un travail, une voiture... bref un grand classique... et je n'en peux plus... je me torturais l'esprit à savoir quelles étaient les solutions pour me sentir libre.... je crois que j'ai trouvé !!! Je me questionne encore pas mal sur l'insécurité de cette vie en étant seule... à voir !!

  • #9

    christophe (dimanche, 25 octobre 2015 15:42)

    Bonjour, Papa poule depuis 7 ans. mes 3 enfants vont quitter la maison d'ici 2 ans. je pense revendre et acheter l'intégrale Chausson que j'ai visité au salon d'Angers. Changer de vie une nouvelle fois ne me fait pas peur. Fini les corvées ! Fini le matraquage financier quand on est proprio ! J'ai 45 ans et ne compte pas attendre la retraite pour profiter.
    Merci pour ce blog et toutes ces infos...

  • #10

    Brigitte (lundi, 26 octobre 2015 08:03)

    Bonjour, Je suis une femme de 58 ans propriétaire d'une maison que j'ai mis à la vente et peut être vendu. J'ai envie de vivre en camping car j'habites le var un région favorisée par le climat. Ras le bol de payer à l'état encore et toujours des fonciers et autre. Je ne suis pas encore à la retraite et je ne travaille pas non plus mais comme j'adore la nature j'aimerais donc profiter du restant de mes jours libre. J'ai un berger belge tervureen de 2 ans et demi. Merci pour vos infos au sujet des camping car je suis l'article bonne continuation à toutes et tous.

  • #11

    Olivier Hardy (lundi, 26 octobre 2015 18:17)

    Merci à vous tous de vos témoignages.

  • #12

    Victoire (jeudi, 03 mars 2016 12:30)

    Bonjour à tous,
    J'aimerais connaître l'avis des personnes qui ont réellement tout quitté pour vivre définitivement en CC, même si le terme définitif
    est un peu excessif.
    J'ai 67 ans et brûle d'envie de partir en CC , avoir ma maison avec moi et faire de petits voyages dans des endroits agréables.
    J'aimerais savoir aussi si en tant que femme seule sans animaux, les risques ne sont pas trop grands.
    Savoir aussi s'il est simple de trouver des endroits pour se parquer sans que ce soit à des prix exorbitants .
    Y a t'il parmi vous des femmes seules qui vivent à demeure dans un CC.
    Merci infiniment pour vos réponses.
    Coeurdialement
    Victoire

  • #13

    Victoire (jeudi, 03 mars 2016 12:33)

    Si quelqu'un souhaite m'écrire voici mon adresse mail:
    victoire.victoria@hotmail.com

  • #14

    matthieu (lundi, 18 avril 2016 20:53)

    moi aussi, j'ai cette idée qui parait à priori un peu folle, mais qui ne me lâche pas depuis un an...choisir la liberté! Mais attention au illusion, il faut se préparer. Merci pour votre site Olivier.
    Matthieu

  • #15

    Hervé (mercredi, 04 mai 2016 13:20)

    Bjr. Voilà, moi j'ai fait le grand saut. Appart vendu, cc neuf commandé. Je vais changer de vie à 58 ans, à la retraite depuis 3 ans à tourner en rond dans mon appart. Tous ces rens vont m'être bien utile. Je me suis adhéré à France passion et inscrit à une amicale cc motard. Fin juin c'est parti pour une nouvelle aventure.
    Continuez comme ça

  • #16

    gouzien andré (dimanche, 15 mai 2016 20:17)

    bonne route
    adepte inconditionnel du cc,si vs voulez des infos à votre service
    andre.gouzien@wanadoo.fr

  • #17

    Chantal (lundi, 06 juin 2016)

    Bonjour à vous tous et Merci Olivier. Je suis comme vous, c'est bien tentant. La première question que je me pose : quand on a tout liquidé, on n'a donc plus de domicile. Comment cela se passe-t-il sur le plan administratif (domiciliation pour le courrier, les impôts, and so on ...)

  • #18

    Madrick (vendredi, 17 juin 2016 14:09)

    Bonjour, je suis Olivier, j’ai 46 ans et je vis seul. Je projette d’abandonner ma vie classique pour vivre à l’année en Camping-Car dès la fin de mon divorce. Cela fait maintenant 2 ans que je muri mon projet. Un grand merci pour ce site et tous les autres qui m’ont permis de trouver l’essentiel des réponses, aussi bien techniques qu’administratives... Je souhaite sortir du moule (Appart, loyer, boulot, impôts, etc…) et voyager tranquillement et librement, ne travailler « que » quand j’en aurai besoin…
    J’ai néanmoins identifié les points faibles de cette nouvelle vie, ce sont entre autre les limitations : eau, gaz, électricité… Moyennant, un remplissage par semaines, ça devrait aller en ne gaspillant pas… Pour le linge, il y a les Intermarchés qui ont des laveries accessibles en CC. Pour le stationnement, il y a le réseau France passion, les aires communales et autres… Pour l’administratif, il y a « le courrier du voyageur », le CCAS de sa commune ou des amis…
    Un problème important, c’est que la vie en CC est un « tout en un », c’est-à-dire que l’on a tout sur soi et en cas de panne ou d’accident, comment fait-on ??? Il faut ajouter des frais tous les 5 ans (courroie de distribution, tuyaux de gaz, etc…) Bref une bonne révision complète chez un spécialiste.
    En choisissant cette vie en CC, c’est choisir de devenir SDF sauf pour celui qui garde un pied à terre, c’est être conscient que les camping-cars ne sont pas les bienvenus partout (Interdiction de stationner et barres à 2m de hauteur sur les parkings).
    madrick@hotmail.fr

  • #19

    Olivier (vendredi, 17 juin 2016 16:30)

    Bonjour,
    Effectivement très bonne analyse. C'est pourquoi il est important de ne pas se lancer comme ça du jour au lendemain. Il faut bien penser que c'est un changement de vie radicale et que ça ne s'improvise pas. Alors il y a toujours des inconvénients, des difficultés ou impondérables. Et c'est vrai qu'il est toujours "utile" d'avoir derrière des amis, parents, proches sur qui compter, notamment en cas d'accident, immobilisation du véhicule, pannes, maladie grave, hospitalisation etc. Au pire si pas d'amis, et si le budget le permet, une ou 2 nuits à l'hôtel suffiront pour se retourner, mais tout ça effectivement il faut le prévoir, s'organiser et pourquoi pas avoir un petit budget "au cas ou" !

OFFERT : mini-guide camping-car

VIDEOS

Best of

vivre en camping-car, combien ça coûte ?
Gestion administrative de la vie en camping-car
Pourriez vous vivre en camping-car ?
Mythes sur les problèmes de la vie en camping-car.
vivre en camping-car l'hiver

1130 membres


Déjà abonnés !

qui suivent le site.